Wikia

Memory Alpha

Facteur de distorsion

Discussion6
8 892pages sur
ce wiki
Réalités Multiples
(informations couvrant différents plans d'existence)
USS Stargazer, Picard Maneuver 2
USS Stargazer NCC-2893 engageant la distorsion 9
AatrekAjoutée par Aatrek

Le facteur de distorsion, souvent réduit au terme distorsion (voire warp, sa traduction anglaise) lorsqu'il est suivi par sa valeur, par exemple distorsion 5 ou warp 5, est l'indicateur de mesure principal de la vitesse de distorsion. Le déplacement supraluminique (plus rapide que la lumière) commence au facteur de distorsion 1, bien que par extension, des valeurs comprises entre 0 et 1 soient parfois utilisées pour représenter des vitesses subluminiques (inférieures à la vitesse de la lumière). Jusqu'au 24ème siècle, le facteur de distorsion correspondait à la racine cubique du rapport v/c et n'avait donc pas de limite supérieure théorique. Puis, l'échelle fut recalibrée et la valeur 10 fut définie comme équivalant à une vitesse infinie, et, en tant que telle, inatteignable. Pour cette raison, les facteurs de distorsion extrêmement élevés correspondaient à un facteur de distorsion compris entre 9 et 10, par exemple warp 9,975. Bien que les facteurs inférieurs à 9 puissent aussi être non entiers, en dessous de cette valeur les vaisseaux voyagent généralement à un facteur entier.

Les vitesses de communication subspatiale se voient également attribuer des facteurs de facteurs de distorsion dans plusieurs documents de référence.


Vitesses de distorsionModifier

Le tableau ci-dessous indique diverses valeurs du facteur de distorsion mentionnées lors de certaines missions, et converties en vitesses réelles :

Facteur de distorsion Vitesse (fois c) Distance parcourue Temps de parcours Référence
0,5 0,304 - 0,496 ~3,95 - 6,45 Unités Astronomiques (Terre-Jupiter) 1 heure 48 minutes Star Trek: The Motion Picture
3 487 4 années lumière 3 jours ENT: "Damage"
3 39 0,102 années lumière 23 heures TNG: "The Most Toys"
4,4 100 30.000.000 km 1 seconde ENT: "Broken Bow"
4,5 79,7 - 87,2 ~57,5 - 62,92 UA = aller-retour (Terre-Neptune) 6 minutes ENT: "Broken Bow"
8,4 765.000 ~990 années lumière 11,337 heures TOS: "That Which Survives"
9 834 approximativement 300 milliards de kilomètres (0,032 année lumière) ~20 minutes TNG: "Bloodlines"
9,9 21.473 environ 6,4 milliards de kilomètres (0,0007 année lumière) 1 seconde VOY: "The 37's"
10 0 VOY: "Threshold"
n/a [1] 8.300 2,5 million d'années lumière (jusqu'à la Galaxie d'Andromède) 300 ans TOS: "By Any Other Name"
Les valeurs de vitesses ont été calculées en divisant la distance parcourue par le temps mis.
  1. Les Kelvans modifièrent l'USS Enterprise pour voyager à distorsion 11 afin de traverser la Barrière galactique. On ne sait pas si c'était également la vitesse du voyage intergalactique.

Distorsion 10...Modifier

Dans la théorie de la distorsion du 24ème siècle, un facteur de distorsion 10 correspond à une vitesse infinie. Théoriquement, un vaisseau voyageant à distorsion 10 occuperait tous les points de l'univers au même moment. La distorsion 10 était le seuil transdistorsionnel, représentant une vitesse infinie. (VOY: "Threshold")

En théorie, il était possible de remonter le temps en dépassant la distorsion 10. (TNG: "Time Squared")

Bien que cela fut considéré comme théoriquement impossible à cette époque, Tom Paris de l'USS Voyager atteignit le seuil de distorsion 10 en 2372, avec la navette Cochrane qui était équipée avec une forme extrêmement rare de dilithium découverte plus tôt la même année. Ayant découvert qu'un tel voyage entraînait une hyper-évolution, cette technologie fut abandonnée aussitôt après le test initial. (VOY: "Threshold")

En 2376, Kathryn Janeway fit la remarque que les rumeurs voyageaient vite à bord de Voyager. Chakotay fut d'accord avec Janeway, sur la moquerie à "distorsion 10." (VOY: "The Voyager Conspiracy")

Dans le script de "Sons and Daughters", l'adrénaline de Alexander Rozhenko était décrite comme "pompée à distorsion 10."

...et au-delàModifier

Cependant, au 23ème siècle, les facteurs de distorsion 10 et au-delà, semblaient dénoter des vitesses extraordinairement élevées mais pas infinies. En 2267, par exemple, la sonde Nomad tirait des rafales d'énergie qui voyageaient à distorsion 15, de même que l'USS Enterprise (en augmentant le rendement de la valve d'admission d'antimatière et les contrôles de sortie d'énergie) allait au moins à distorsion 11. Quand cela arriva, Montgomery Scott en fut sidéré et rétorqua que ce serait impossible. (TOS: "The Changeling") Plus tard la même année, l'Enterprise engagea le combat avec un vaisseau de surveillance d'Orion capable de distorsion 10, sinon plus, étant donné que la sécurité de l'équipage ne les concernaient pas, ce qui amena Spock à faire la remarque que c'était "intéressant." (TOS: "Journey to Babel")

En 2268, l'Enterprise parvint à une vitesse de distorsion 14,1 après avoir été saboté par un système de défense planétaire kalandan, bien qu'à cette vitesse le vaisseau fut bien près par moments de se détruire lui-même. (TOS: "That Which Survives") Bele, ayant pris le contrôle de l'Enterprise, propulsa le vaisseau plus vite que distorsion 10. (TOS: "Let That Be Your Last Battlefield")

En 2270, le Enterprise rencontra le vaisseau de Karla Cinq, qui allait rentrer dans la nova Beta Niobe. A vitesse maximum, ce vaisseau voyageait autour de la distorsion 36. L'Enterprise fut accéléré à des vitesses dépassant distorsion 22, alors qu'il était relié à l'autre vaisseau par un rayon tracteur. (TAS: "The Counter-Clock Incident")

En 2364, l'USS Enterprise-D, après modification de ses moteurs de distorsion par le Voyageur, dépassa le facteur 10, puis sortit de l'échelle de distorsion. (TNG: "Where No One Has Gone Before")

Dans un anti-temps futur, entre le 24ème siècle et le 25ème siècle, des valeurs de facteur de distorsion aussi élevées que la distorsion 13 étaient quotidiennement atteintes par les vaisseaux de la Fédération. L'Enterprise-D voyagea à distorsion 13 au cours de l'incident concernant l'anomalie temporelle dans le système de Devron. (TNG: "All Good Things...")

Dans le numéro d'OMNI d'Octobre 1995, le conseiller scientifique Andre Bormanis avança l'idée que les facteurs de distorsion supérieurs à 10 dans le futur alternatif était en fait dus à une nouvelle recalibration de l'échelle de distorsions, du fait que les vaisseaux étaient devenus plus rapides. La distorsion 15 avait été fixée comme la nouvelle limite supérieure, selon Bormanis, et la distorsion 13 dans cette échelle serait l'équivalent de la distorsion 9,95 de l'échelle de TNG.

Monde Réel
(article ou section(s) écrit(es) à partir du point de vue: "monde réel")

CoulissesModifier

Dans la série originaleModifier

Dans la série originale, l' échelle des facteurs de distorsion n'était pas clairement définie. Dans son projet initial, Star Trek is..., Gene Roddenberry établit la vitesse maximum d'un vaisseau comme "0,73 année lumière par heure". Cela se traduisait par une vitesse maximale d'à peu près 6.400 c (équivalant au facteur de distorsion 18,56 de TOS, et approximativement distorsion 9,98 sur l'échelle TNG).

L'échelle de distorsion désormais connue comme l'"échelle TOS" fit son apparition officielle dans le livre mondialement diffusé en 1968 sous le titre The Making of Star Trek (pg. 191). Le livre indique également qu'un déplacement dans le temps relatif survient quand on voyage en distorsion, une heure locale correspondant à 3 heures pour le monde en dehors du vaisseau (pg. 198). En 1975, l'échelle de distorsion reçut un vernis technique plus épais dans le Manuel Technique de StarFleet de Franz Joseph, et fut étendu pour comprendre aussi des facteurs de distorsion inférieurs à 1. En 1977 Roddenberry adopta à nouveau l'échelle pour la série avortée Star Trek: Phase II, mais l'abandonna pour la série Star Trek: The Next Generation.

Selon ces publications, l'échelle utilisée par Starfleet au 23ème siècle est basée sur une progression géométrique, où la vitesse d'un vaisseau (mesurée en multiples de c, la vitesse de la lumière) est égale au cube du facteur de distorsion. Le facteur de distorsion était calculé comme suit:

w_f=\sqrt[3]{\frac{v}{c}}
avec
  • v la vitesse du signal ou du vaisseau
  • c la vitesse de la lumière (299.792.458 m/s) et
  • wf le facteur de distorsion résultant

La vitesse (v) en termes de c correspond à la formule inverse :

v=(w_f)^{3}c

En distorsion 1, un vaisseau atteint la vitesse de la lumière c; en distorsion 6, il atteindrait 216 c. C'est une vitesse beaucoup plus faible que celle initialement envisagée par Roddenberry.

En utilisant cette formule du facteur de distorsion, un voyage de la Terre jusqu'à Alpha Centauri (4,33 année lumières) prendrait :

Facteur de distorsion Vitesse calculée (fois c) Temps du parcours
0,5 0,125 34,64 années
1 1 4,33 années
2 8 197,69 jours
3 27 58,57 jours
4 64 24,71 jours
5 125 12,65 jours
6 216 7,32 jours
7 343 4,61 jours
8 512 3,09 jours
9 729 52,07 heures
10 1000 37,96 heures
11 1331 28,52 heures

Dans la série The Next GenerationModifier

Selon le Manuel Technique de Star Trek: The Next Generation, l'échelle de facteurs de distorsion utilisé par Starfleet au 24ème siècle était basée sur une recalibration de l'échelle utilisée au 23ème siècle. Au lieu d'une simple progression géométrique basée sur la vitesse relative, l'échelle reposait sur le fait qu'il existait en distorsion des points de transition entre "plateaux" et que le facteur dépendait de la quantité d'énergie requise pour passer d'un plateau de distorsion à un autre. Par exemple, l'énergie nécessaire pour atteindre le facteur de distorsion 1 était bien plus importante que celle requise pour s'y maintenir; idem pour les distorsions 2, 3, 4, etc. Ce furent ces points de transition plutôt que les vitesse observées qui se virent attribuer les valeurs entières des facteur de distorsion.

Selon un article de André Bormanis dans Star Trek: The Magazine, ce changement d'échelle survint en 2312. Un terme furt ajouté à la formule initiale qui fit que les facteurs de distorsion inférieurs à 1 correspondirent à des vitesses légèrement inférieures, alors que la vitesse devint infinie à la distorsion 10. Le rapport v/c pour un facteur de distorsion donné est égal à la valeur en cochrane qui décrit la déformation du subespace.

Au 24ème siècle, l'échelle fut créée au début de Star Trek: The Next Generation. Gene Roddenberry indiqua qu'il voulait éviter les facteurs de distorsion toujours plus grands qui apparaissaient dans la série originale dans le but d'accroître la tension dans le récit, et à cette fin imposa la limite de warp 10 comme vitesse infinie.

Pour les facteurs de distorsion jusqu'à 9, la formule révisée devint:

w_f=\sqrt[\frac{10}{3}]{\frac{v}{c}}
qu'on peut écrire aussi
w_f=({\frac{v}{c}})^{0,3}
avec
  • v la vitesse du signal ou du vaisseau
  • c la vitesse de la lumière (299.792.458 m/s) et
  • wf le facteur de distorsion résultant

La vitesse (v) en termes de c correspond - pour les facteurs inférieurs ou égaux à 9 - à la formule inverse :

v=w_f^{\frac{10}{3}}c

La distorsion 1 équivaut toujours à c (comme dans l'échelle du 23ème siècle); mais la distorsion 6 correspond approximativement à 392 c.

Au-dessus de distorsion 9 l'exposant s'accroit exponentiellement au dessus de "10/3", approchant l'infini au fur et à mesure que le facteur de distorsion se rapproche de 10.

Cette échelle fut utilisée sans modification à partir de TNG.

En utilisant cette formule des facteurs de distorsion, un voyage de la Terre à Alpha Centauri (4,33 années-lumière) prendrait :

Facteur de distorsion Vitesse calculée (fois c) Temps de parcours
,5 0,099 43,64 années
1 1 4,33 années
2 10,08 156,91 jours
3 38,94 40,61 jours
4 101,59 15,57 jours
5 213,75 7,4 jours
6 392,5 4,03 jours
7 656,14 2,41 jours
8 1024 37,07 heures
9 1516,38 25,03 heures
10 0

Dans la série EnterpriseModifier

Bien que cela n'ait pas été directement confirmé, l'Enterprise NX-01 utilise probablement l'"échelle de TOS". Dans ENT: "Broken Bow", il est fait état d'un déplacement à 30,000,000 kilomètres par seconde, et de faire un aller-retour Terre-Neptune en six minutes." ce qui correspond bien à un facteur de distorsion « normal » compris entre 4 et 5. Un voyage de la Terre vers Qo'noS en quatre jours n'est cependant pas compatible avec l'échelle.

Dans ENT: "Regeneration", Trip indique que la distorsion 4,8 (approximativement 111 fois la vitesse de la lumière dans l'échelle de TOS et 186 fois la vitesse de la lumière dans l'échelle de TNG) correspond à une vitesse double de celle de distorsion 3,9 (approximativement 59 or 93 fois la vitesse de la lumière respectivement), ce qui est assez près de la réalité dans chaque échelle, compte tenu du fait que c'était un commentaire spontané lors d'une discussion sans implication sur la navigation.

Cependant, dans ENT: "Fortunate Son", il est dit que distorsion 1,8 est "10 fois plus lent que distorsion 3". Cela ne correspond à aucune des formules précitées - distorsion 1.8 serait seulement 5,4 ou 5,5 fois plus lent.

réalité alternative de NeroModifier

Dans la réalité alternative, découverte dans Star Trek (film 2009), l'USS Enterprise NCC 1701 se rendit à Vulcain à distorsion maximum. Selon des sources proches de la production [1] ceci correspond au facteur de distorsion 8. Juste après que le vaisseau ait atteint la distorsion maximum, le capitaine Christopher Pike ordonna à Pavel Chekov de faire une annonce expliquant la mission à l'équipage. A la fin de l'annonce, Chekov indiqua que le vaisseau arriverait dans 3 minutes. Selon ENT: "Daedalus" Vulcain est situé à un peu plus de 16 années-lumière de la Terre.

Liens externesModifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard