Wikia

Memory Alpha

Harcourt Fenton Mudd

Discussion0
9 064pages sur
ce wiki
Harcourt Fenton Mudd 2266
Harcourt Fenton Mudd en 2266
Race: Humain
Genre: Male
Autre noms connus: Leo Walsh/ Harry Mudd
Acteur: Roger C. Carmel

Harcourt Fenton "Harry" Mudd était un célèbre arnaqueur qui aura croisé plusieurs fois sur sa route , l’équipage de l'USS Enterprise.

HistoireModifier

Les exploits interstellaires de Mudd commencèrent quant il eut quitté son épouse acariâtre Stella Mudd durant les années 2260, pour devenir un arnaqueur ambulant qui errait à travers la galaxie en pratiquant diverses combines, escroqueries et duperies, et pas toujours avec un très grand succès.

En 2266, Mudd était déjà reconnut coupable de trafic (recevant du sursis pour l’occasion), transport de biens volés, et acquisition d’un vaisseau spatial avec de la fausse monnaie. Pour ces deux derniers crimes, Mudd fut condamné à suivre un traitement psychiatrique, l’efficacité de celui-ci a été fortement contestée depuis.

Harry Mudd police record

casier judiciare de Mudd

En 2266, Mudd utilisa la drogue de Vénus, alors illégale, dans le but de vendre Eve McHuron, Ruth Bonaventure et Magda Kovacs à un groupe de mineurs de lithium dirigé par Ben Childress sur Rigel XII. La drogue donnait l’impression que les trois femmes étaient belles, alors qu’en réalité, elles ne l’étaient pas. Ben Childress et les autres mineurs se marièrent tout de même avec elles. Ces hommes étant plus intéressés par une relation affective et les bénéfices que pouvaient procurer ces trois femmes utiles et intelligentes à leur durs labeurs. Ces femmes trouvèrent ainsi un moyen qu’échapper à leur existence misérable. Quoi qu’il en soit, Harry Mudd fut mis en examen pour ses actions et condamné à de la prison ferme. (TOS: "Mudd's Women")

On ne sait trop comment , mais Mudd parvint à s’échapper, enchaînant dans la foulée une nouvelle escroquerie. Mudd commença par vendre des plans d’une technologie extraterrestre à divers autres mondes en omettant de payer les royalties aux propriétaires de celle-ci. L’arnaque pris fin quand il tenta de vendre une technologie Vulcaine aux habitants de Deneb V. La transaction fut démasquée comme étant une escroquerie lorsque les Dénebiens contactèrent la planète Vulcain pour s’assurer que Mudd possédait bien les droits d’exploitation, ce qui bien sûr n’était pas le cas.

La peine pour fraude sur Deneb V étant la mort, Mudd parvint à « emprunter » un vaisseau spatial et prendre la fuite avant que la peine ne fut appliquée. Il arrêta son périple sur une planète non répertoriée entièrement peuplée d’androïdes, qui furent intéressés par l’idée d’étudier Mudd comme spécimen de l’humanité. Cela signifiait que les androïdes accédèrent à tout ses désirs et besoins et firent de lui, le régent absolu de la planète (plus tard baptisé Mudd en son honneur). Mudd ne fut, par contre, pas autorisé à quitter la planète.

Mudd the First

Le Roi Mudd premier!

Pour trouver un accord qui lui permettrait de quitter la planète, Mudd proposa en contre partie aux androïdes de trouver d’autres spécimens humains de premier choix à étudier. En 2268, Mudd leur livra le vaisseau stellaire Enterprise comme substitut. Conjointement, l’androïde nommé Norman déguisé en membre d’équipage parvint à prendre le contrôle du vaisseau pour les conduire sur la planète Mudd. L’équipage parvint à échapper à leur captivité en identifiant Norman comme étant l’androïde qui contrôlait tout les autres. En adoptant un comportement irrationnel, ils arrivèrent à rendre ce dernier si confus, qu’ils en causèrent sa défaillance. Mudd fut laissé sur la planète avec un groupe d’androïdes exacte réplique de son affreuse femme Stella. (TOS: "I, Mudd")

En 2269, encore une fois, Mudd vola un autre vaisseau et s’échappa de la planète des androïdes. Il voyagea jusqu’à la planète Ilyra VI pour y « vendre » Starfleet Academy à ses habitants. Mudd usa de ce procédé pour voyager vers Sirius IX où il découvrit le cristal de potion d’amour, qu’il vendit à plus de mille habitants de cette planète. Malheureusement, les acheteurs eurent une réaction allergique aux cristaux, et Mudd fut forcé de prendre la fuite vers la planète minière de Motherlode, où il essaya de vendre ses cristaux miracles. Il croisa une fois encore la route de l’ Enterprise et fut capturé par le Capitaine James T .Kirk et Spock.

Harcourt Fenton Mudd 2269

Mudd en 2269.

Mudd fut incarcéré en cellule ou il offrit en cadeau la potion d’amour à l’infirmière Christine Chapel. Celle-ci utilisa la potion sur Spock, mais il se trouva que la drogue ne prenait pas effet sur le champ, étant donné la physiologie particulière du Vulcain. Heureusement la drogue n’avait qu’un effet temporaire. Mudd profita de cette brève période de confusion pour prendre la fuite, mais fut de nouveau appréhendé par Kirk, et cette fois-ci, condamné à une sentence de réhabilitation thérapeutique à période indéterminée. (TAS: "Mudd's Passion")

CoulissesModifier

  • Harry Mudd est joué par l’acteur Roger C. Carmel dans trois épisodes ou il apparaît. Durant les premières années de TNG, l’intention était d’écrire un épisode ou serait revenu Harry Mudd, réanimé d’une période de cryogénie. Malheureusement, l’acteur Roger C. Carmel décéda avant que l’épisode ne put être produit. Le scénario en question serait devenu l’épisode TNG: "The Neutral Zone".
  • Harry Mudd est prévu pour être le personnage central dans un épisode des fanfilms Star Trek New Voyages « The Sky Above, The Mudd Below » . Il sera campé par J.G. Hertzler (Martok), qui devrait mettre en scène cet épisode pour l’occasion.

Non-canonModifier

  • Dans The Art Of Star Trek , nous apprenons ce qui est arrivé par la suite à Harcourt Fenton Mudd. Il aurait ouvert avec succès_ et sans doute légalement, une affaire d’importation de café Klingon, le célèbre raktajino. Il l’aurait fait cultivé sur Terre en Colombie, Amérique du sud et distribuer à travers toute la Fédération.
  • En effet, The Art Of Star Trek nous apprend qu’il s’agit ici d’une blague/référence au sein du département accessoires qui estampillait les bouteilleS de raktajino du label suivant: 100% Colombien, « Made from the green hills of earth » référence à une nouvelle de Robert Heinlein (littéralement, fabriqué depuis les vertes collines de la terre), importé par Harcourt Mudd. Le raktajino semble inconnu de la Fédération durant les années 2260. On peut en déduire que Mudd s’est lancé dans l’aventure après les accords de Khitomer.

ApparitionsModifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard