Wikia

Memory Alpha

I, Mudd (épisode)

Discussion0
9 085pages sur
ce wiki

Redirigé depuis I, Mudd

MONDE RÉEL: Épisodes / Films
(Œuvres canons)
I, Mudd
Stella Mudd
Série: TOS
Episode: 2x12 [#041]
Titre(s) français: Mudd
Numéro de production: 042
Ordre de Diffusion: 037
Première diffusion: 03/11/1967 (US)
15/09/1986 (FR)
Scénario: Stephen Kandel
Réalisation: Marc Daniels
Année: 2268
Date stellaire: 4513.3

Harcourt Fenton Mudd, désormais leader d'une planète peuplée d'androïdes, capture l'USS Enterprise NCC-1701.


RésuméModifier

Spock et McCoy marchent dans les couloirs de l' USS Enterprise, quand ils croisent Norman, un membre d'équipage, arrivé depuis quelques heures à bord. D'emblée, le médecin de bord confie à Spock trouver le nouvel arrivant bizarre, froid et impassible. Devant l'apparent désintérêt de Spock, ce dernier ajoute que Norman ne s'est pas plié aux traditionnels examens médicaux.

L’Enterprise réquisitionnéModifier

Peu de temps après, Norman assomme l’homme de service aux commandes des machines pour les reprogrammer. Du pont, Sulu se rend compte du changement en cours. Kirk envoie la sécurité aux commandes auxiliaires, mais ils ne trouvent pas Norman. Sulu essaye de contourner le changement de route en cours, mais échoue. Norman pénètre par effraction dans la salle des commandes manuelles de secours des machines, assomme tout le monde et détruit les commandes. Norman se présente sur la passerelle et annonce qu’il contrôle tout et que toute tentative de changer de route détruira le vaisseau. Il ouvre alors un panneau sur son abdomen, montrant qu’il est un androïde. Norman annonce qu'ils arriveront à leur destination dans quatre jours, puis il se déconnecte devant l’ascenceur.

Sur la planète MuddModifier

Quatre jours plus tard, l'Enterprise se place en orbite autour d'une planète non répertoriée. Le Norman se réveille et annonce que Kirk, Spock, McCoy, Uhura et Chekov doivent se téléporter, ou il détruira les moteurs. La planète est de classe K, ce qui signifie que la vie n’est possible que sous un dôme et avec l'aide d'une grande quantité de machines. Ils sont conduits en présence d’une vieille connaissance, Harry Mudd. Il déclare qu'ici il est Mudd Premier, Dirigeant de cette planète. Il déclare que Kirk devra probablement rester pour le reste de sa vie sur la planète, maintenant également appelée Mudd. Harry Mudd est entouré par des androïdes, qui pour la plupart sont de très belles femmes - 500 sur le même modèle, qui s’occupe de lui.

Mudd leur explique qu'il avait été envoyé en prison par Kirk. Après que son évasion, il a revendu illégalement des brevets. Il a été attrapé et condamné à mort sur Deneb V. Heureusement pour lui, il a pu voler un vaisseau et partir. Après avoir dérivé sans but pendant un moment, il a trouvé cette planète.

Les androïdesModifier

Le problème est, naturellement, qu'il s’ennuie, et les androïdes ne veulent pas le laisser partir. Ils veulent faire des études sur la race humaine. Ils ont voulu d’autres humains pour les étudier. Kirk et son équipage sont là parce qu'il a dit aux androïdes qu’ils allaient en avoir d’autres. Ainsi l’équipage pourrait rester et lui il pourrait partir. Il leur montre alors une reproduction androïde de son épouse acariâtre "Stella". Il s'amuse en lui disant de la fermer à chaque fois qu'il en a envie.

Les androïdes les emmènent à leurs quartiers, où ils leur disent qu'ils ont été faits par une race humanoïde venue de la galaxie d'Andromeda (vraisemblablement pas l'empire de Kelvan). Leur soleil a explosé en une nova et seuls quelques avant-postes exploratoires ont survécu. Les derniers survivants ont fini par s’éteindre. Seuls restent les androïdes qui ont développés leur propre civilisation. Mudd leur a donner un nouveau but, alors qu’ils n’en avaient plus depuis longtemps.

Après leur départ, Spock conjecture que le nombre d'androïdes et leurs interactions sont tel qu'ils ne peuvent pas fonctionner indépendamment, et il y a logiquement un système de contrôle central qui guide la population androïde entière. Spock trouve ce qui semble être la salle de commande centrale, il pense avoir trouvé le défaut dans la cuirasse.

Kirk, Uhura et Chekov observent la fabrication de robots de la série Barbara. Uhura demande combien de temps ils durent ; la réponse est 500.000 ans. De plus, ils peuvent mettre un cerveau humain dans l'androïde. L’immortalité, l’éternelle beauté semble laisser Uhura songeuse. Soudain, Scotty apparaît traîné par une androïde. Kirk apprend que tout l’équipage est maintenant sur la planète, remplacé à bord par des androïdes. Kirk est inquiet des réactions de l’équipage face à cette dolce vita.

Face à une demande illogique de Kirk, une Alice se fige et demande par radio la coordination de Norman. Les Androïdes semblent avoir du mal à s’adapter face à l’imprévu.
A la grande stupéfaction de Mudd, les androïdes refusent de le laisser partir. Ils ont découvert que les hommes étaient faillibles, auto destructeurs. Ils ont besoin de l’aide des androïdes. Ils devront être contrôlés…

NormanModifier

Spock remarque qu’il n’y a qu’un seul Norman. Ils décident donc d'essayer de le surcharger. Ils décident d’inventer une tentative d'évasion, parce que les androïdes en attendent une. Ils assomment Mudd - malgré ses protestations véhémentes - et disent alors aux androïdes qu'il mourra si il n’est pas soigné sur l'Enterprise. Uhura feint alors de trahir l'équipage en échange de l'immortalité.
A ce moment, ils mettent leur vrai plan en action. Ils s'engagent dans une pantomime surréaliste pour les deux androïdes Alice afin de les confondre. Les androïdes ne peuvent pas rationaliser ce qu’elles voient et se bloquent. Ailleurs, les essais de Spock, en pinçant le nerf d’une autre Alice, n’ont aucun effet. Il fait donc se bloquer deux autres Alices grâce à une affirmation… illogique. Quand ceci semble fonctionner, ils décident de s’attaquer à Norman. Après une série de discours, d’imitations d’androïdes et de pantomimes, et une récitation du paradoxe du menteur ("Tout ce que je dis est un mensonge. Je suis un menteur" ; Suis-je un menteur ou pas ?), ça immobilisent finalement Norman et, avec lui, le reste des androïdes.

Mudd est laissé sur la planète pour un temps indéterminé, "tant qu’il continuera à casser les pieds de tout Le Monde". Il est tout à fait heureux après réflexion - les androïdes peuvent lui fournir tout ce qu’il aime - jusqu'à ce qu'il apprenne qu'il doit partager la planète avec probablement jusqu'à 500 copies de son épouse…


CitationsModifier

Norman : (sur la passerelle) "Je vous assure, nous ne sommes pas une menace pour l'humanité ou à la vie humanoïde. Nous ne vous voulons aucun mal, mais nous réquisitionnons votre vaisseau."
Kirk : "Vous réquisitionnez… Qui et quoi sont ce "nous" ?"


Chekov : "Vous connaissez cet homme, capitaine ?"
Kirk : "Si je le connaîs ! Harcourt Fenton Mudd, voleur…"
Mudd : "Allons dont..."
Kirk : "Bandit..."
Mudd : "Entrepreneur."
Kirk : "Menteur"
Mudd : "Etait-ce là votre impression ?"
Kirk : "Je pensais vous avoir jeté en prison."


Mudd : (racontant sa version du passé) "Pire que cela ; vous connaissez la peine pour fraude sur Deneb V?"
Spock : "La partie coupable a le choix : mort par électrocution, mort par phaseur, mort par pendaison…"
Mudd : "Le mot clé de toute votre péroraison est "mort". Barbares! Bien sûr, je suis parti. "
Kirk : "Il s’est évadé."
Mudd : "J'ai emprunté un transport."
Kirk : "Il a volé un vaisseau."
Mudd : "La patrouille a agi d'une façon hostile."
Kirk : "Ils ont tiré sur lui."
Mudd : "Ils ont endommagé ce foutu vaisseau ! Bien sûr, je suis parti, mais je ne pouvais pas naviguer, donc j'ai erré dans un espace non répertorié sur la carte et là j'ai trouvé... Mudd !"


Mudd : "Spock, vous allez adorer vivre ici. Ils parlent tous comme vous."


Mudd : "Ca, messieurs, c’est un tombeau, à la mémoire de ma bien-aimée, Stella."
Kirk : "Qui ?"
Mudd : "Stella, mon épouse."
McCoy : "Morte ?"
Mudd : "No, non, non. Simplement abandonné. Vous voyez, derrière chaque grand homme, il y a une femme le soutenant. Stella m'a poussé dans l'espace. Ce n’est pas ce qu’elle voulait. Mais avec son continuel éternel harcèlement… je pense à elle constamment ; et chaque fois que je le fais, je vais plus loin dans l'espace."
McCoy : "Intéressant. Vous laissez votre épouse, et ensuite vous l’emmenez."
Mudd : "J’ai construit des répliques que je pourrais regarder... et me réjouir en son absence. Messieurs, attendez... Stella, dear."
Stella : "Har-cour ! Harcourt Fenton Mudd ! Où avez-vous été ? Rien de bon, je suis sûr. Laissez-moi vous dire, vous bon à rien…" ; up!"
Mudd : "Ta gueule !"
Stella : "Chose… chose… chose..."
Mudd : "Merveillleux, n’est-ce pas ? ! J'ai finalement le dernier mot avec elle... et avec you."


Kirk : "Norman, qui vous a créé ?"
Norman : "Les fabriquants. Ils venaient de la galaxie d’Andromeda."
McCoy : "Et vos fabriquants étaient humanoïdes ?"
Norman : "Ils étaient, comme vous dites, "presque" humanoïde. Mais les robots étaient communs. Nous nous sommes perfectionnés dans nos fonctions et libérés de nos fabricants pour développer un ordre social parfait."


Kirk : "Scotty, vous aviez l’ordre de rester à bord !"
Scotty : "Oui, monsieur j’y suis resté. Jusqu'à qu’elle m'ait jeté dans le téléporteur !


Chekov : "Quel dommage que vous ne soyez pas réelles."
Androïdes Alices :' "Nous sommes réelles, mon seigneur."
Chekov : "Oh, je veux dire de vraies filles."
Androïdes Alices :' "Nous sommes programmées pour fonctionner comme des femmes humaines."
Chekov : "C’est vrai ?"
Androïdes Alices :' "Oui, mon seigneur."
Chekov : "Harry Mudd vous a programmé ?"
Androïdes Alices :' "Oui, mon seigneur."
Chekov : "Ce koulak sans principe, libidineux, d’Harry Mudd ?"
Androïdes Alices :' "Oui, mon seigneur."
Chekov : "…Cet endroit est encore meilleur que Leningrad."


Mudd : "Pour nous servir, vous devez nous obéir."
Androïdes : "Non, mon seigneur Mudd !"


Norman : "Nous ne pouvons pas permettre qu'une race aussi corruptible que le vôtre, circule librement dans la galaxie."
Spock : "Comment avez-vous l’intention de les arrêter ?"
Norman : "Nous allons les servir. Ils désireront accepter nos services. Très vite ils seront dépendants de nous."
Androïde Alice : "Leurs instincts agressifs devront être sous notre contrôle."
Norman : " […] nous vous servirons et vous serez heureux… et contrôler"


Mudd : "Vous pouvez être un merveilleux officier scientifique, mais vous ne pourriez pas vendre de faux brevets à votre mère."
Spock : "Pourquoi devrais-je vouloir inciter ma mère à acheter des brevets falsifiés ?"
Mudd : "…Oubliez-ça."


Spock : (expliquant la logique à Norman) "La logique est un petit oiseau gazouillant dans un pré. La logique est guirlande des jolies fleurs qui sentent mauvais. Êtes-vous sûr vos circuits sont corrects ? Vos oreilles sont vertes !"


Kirk : "Tout ce que Harry vous dit est un mensonge -- rappelez-vous de cela ! Tout ce que Harry vous dit est un mensonge !"
Mudd : "Ecoutez ça soigneusement, Norman. Je suis un menteur !"
Norman : "Mais si tout que vous dites est un mensonge alors vous devez dire la vérité, mais vous ne pouvez pas dire la vérité parce que tout ce que vous dites est un mensonge... vous mensonge, vous disent la vérité, vous illogique ! Illogique ! Expliquez svp ! Vous êtes humain ! Seulement humains peuvent expliquer leur comportement ! Svp expliquez!"
Kirk : (de façon moqueuse) "Je ne suis pas programmé pour répondre à cette question..."


Thèmes et ValeursModifier

  • Les androïdes.
  • L’immortalité ou la liberté.

InformationsModifier

ProductionModifier

  • Ebauche de l'histoire par Stephen Kandel, 20 avril 1967
  • Premier manuscrit : 23 mai 1967
  • Script : 25 Juin 1967
  • Projet définitif révisé : 4 août 1967
  • Tournage : mi-août 1967.
  • David Gerrold n’a pas été crédité pour la réécriture de cet épisode.

Acteurs et PersonnagesModifier

  • Cet épisode est probablement le seul cas où nous entendons siffler Spock.
  • Dans Star Trek II: The Wrath of Khan, nous apprenons que Chekov était à bord quand les événements de "Space Seed " ont eu lieu. Sa question à Kirk, "Vous connaissez cet homme, capitaine ?" ; nous dit qu'il n'était certainement pas à bord quand Harry Mudd a fait son apparition.
  • Ce sera la dernière apparition de George Takei jusqu'à "Return to Tomorrow".
  • Shatner avait pris un peu de poids pour le tournage de cet épisode. Au moment où l'équipe de production était sur le point de mettre des photos de profil peu flatteuses dans son courrier, il a augmenté ses séances d'entraînement et a perdu du poids.
  • Alice est peu sensible au pincement de nerf Vulcan (elle demande calmement à Spock s'il y a un sens à ce geste quand il essaie lentement le pincement sur elle). Cela fait d’elle, avec colonel Gary Seven, un des seuls humanoïdes à être peu sensible au pincement Vulcan. Le fait qu'elle est un androïde réduit fortement son mérite cependant.

HistoireModifier

  • Le titre est une référence possible à I, Robot,d'Isaac Asimov, 1950, ayant pour thème les androïdes, ou I, Claudius, un roman de 1934 de Robert Graves sur la vie de l'empereur romain Claudius.
  • Cet épisode est l’une des quatre fois où Kirk provoque l’autodestruction d’un ordinateur. Cette compétence est également employée dans The Changeling, The Return of the Archons, et The Ultimate Computer.

IncohérencesModifier

  • En VF la planète de classe K devient classe P.
  • En VF les androïdes sont 200 809 au lieu de 207 809.

Décors et AccessoiresModifier

  • L'utilisation de jumeaux et d’écrans divisés donne l'illusion d'une planète avec des milliers d'androïdes dans cet épisode.
  • Le morceau de décors contre le mur arrière du laboratoire de Norman apparaîtra plus tard dans les couloirs de l'Enterprise. Plusieurs autres matériels, y compris le "laser nanopulse", se verront plus tard dans les couloirs de l'Enterprise.
  • "I, Mudd" ; contient un des quelques plans filmés à la main de la série, quand l’équipage danse sur une musique imaginaire. Une des scènes du bêtisier offre un regard sur l’envers de la scène, au tournage.
  • La phrase de McCoy, "Ca a fonctionné jusqu'ici, mais nous n’en sommes pas encore sortie", est utilisée dans la chanson du groupe Information Society, "What's On Your Mind".

Version remixéeModifier

  • "I, Mudd" ; était le sixième épisode "remixé" ; de la série originale à être diffusé, le week-end du 14 octobre 2006 et la plupart des nouveaux plans notamment montrent la planète de Mudd vue de l'espace (dans cette version une planète avec des anneaux) et les circuits intérieurs de Norman.
  • Novélisations :
  • On découvre dans cet épisode que la prise vulcaine est inefficace sur les androides robotisés. En effet, Spock l'expérimente doucement, poliment sur l'androide Alice qui se contente de lui demander calmement si ce geste a une quelconque signification.

Acteurs / Personnages / DoubleursModifier

Personnages principauxModifier

Autres personnagesModifier

Liens et référencesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Episode précédent produit:
The Deadly Years
Episodes de TOS
Saison 2
Episode suivant produit:
The Trouble with Tribbles
Episode précédent diffusé:
Catspaw
Episode suivant diffusé:
Metamorphosis

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard