Wikia

Memory Alpha

Moteur à distorsion

Discussion11
9 004pages sur
ce wiki
Ent d en distorsion

Le vaisseau USS Enterprise-D en distorsion

Le moteur à distorsion (Warp drive en anglais) est une technologie qui permet de voyager dans l'espace à des vitesses plus rapides que la lumière. Il y arrive en générant un champ de distorsion pour former une bulle de subespace qui enveloppe le vaisseau, en déformant le continuum espace-temps local et en déplaçant le vaisseau spatial à des vélocités qui excèdent la vitesse de la lumière. Ces vélocités sont référencées sous le terme de facteur de distorsions.

Technologie Modifier

Le moteur à distorsion fonctionne de la manière suivante : il déforme la texture de l'espace pour propulser le vaisseau. Dit simplement, le moteur déforme l'espace, à la fois à l'avant et à l'arrière du vaisseau, lui permettant de voyager plus rapidement que la vitesse de la lumière. Spécifiquement, l'espace est contracté en avant du vaisseau et allongé derrière lui. Le vaisseau lui-même repose dans une bulle de distorsion entre les deux distorsions de l'espace. Cet espace distordu, et la région qui la compose, fait accélérer jusqu'à une "vitesse de distorsion" et le vaisseau "surfe" alors sur la vague de l'espace-temps créée par cette distorsion.

Les voyages supraluminiques sont possibles de cette manière parce que le vaisseau est, strictement parlant, stationnaire (immobile dans l'espace qui se trouve dans la bulle de distorsion) pendant que l'espace lui-même se déplace. Puisque l'espace lui-même se déplace et que le vaisseau n'est pas en train d'accélérer, il n'éprouve aucune dilatation temporelle, permettant le déroulement du temps à l'intérieur du vaisseau et de rester le même que celui qui se trouve à l'extérieur de la bulle de distorsion.

Moteur distorsion classe Sovereign

Moteur à distorsion de la classe Sovereign (2370s)

Les moteurs de distorsion de la Fédération au XXIVème siècle sont alimentés par une réaction de deutérium et d'antideutérium, modérée à travers un assemblage de cristaux de dilithium, lesquels sont non réactifs avec de l'antimatière lorsqu'ils sont soumis à des champs électromagnétiques de haute fréquence. Cette réaction produit un plasma hautement énergétique, appelé électro-plasma, lequel est canalisé par des conduits magnétiques à travers le système électro-plasma (EPS en anglais). Le plasma de distorsion est acheminé vers les injecteurs de plasma dans une série de bobines de distorsion, habituellement situées dans des nacelles de distorsion extérieures qui génèrent le champs de distorsion recherché. D'autres civilisations utilisent différentes sources d'énergie, telles que les singularités artificielles quantiques, mais le processus de base est similaire.

Dans certains vaisseaux, tels que ceux de la classe Intrepid, les nacelles sont montées sur des pylônes à géométrie variable pour leur permettre de voyager à des vitesses plus grandes sans causer de dommage au subespace. Des avancées technologiques complémentaires permettent à la plupart des vaisseaux spatiaux modernes tels que ceux de la classe Sovereign de posséder des nacelles de distorsion nouvellement remodelées qui éliminent de recourir à une géométrie variable tout en procurant encore les bénéfices de la vitesse.

Composants du systèmeModifier

Voir : Discussion:Moteur_à_distorsion

les types de systèmes Modifier

Développement Modifier

Chaque culture dans la galaxie a découvert le principe de distorsion à son propre rythme de développement. Les Vulcains (et par extension, les Romuliens) découvrirent la propulsion par distorsion avant le IIIème siècle (calendrier terrestre) - bien que la technologie ait été perdue durant la guerre civile de la planète et n'ait été réacquise que plusieurs centaines d'années plus tard (ENT: "Kir'Shara"). En 2151, elle atteignit le niveau de distorsion 7, tandis que les Klingons eurent une capacité de distorsion 6 dans la même année (ENT: "Judgment"), bien qu'il ne soit pas clair quand leurs expérimentations avec le moteur commencèrent. Cependant, ce fut les progrès rapides de l'humanité et la formation de la Fédération des Planètes Unies qui mena à l'exploration à grande échelle de la galaxie.

A propos de la technologie Vulcaine qui se trouve à bord du vaisseau T'Plana-Hath, Ronald D. Moore fit le commentaire suivant : "Cochrane est certainement l'inventeur attitré du moteur à distorsion tel que nous le connaissons dans Star Trek , alors que nous pourrions considérer que les Vulcains utilisaient quelque chose d'autre – une variante possible étant la singularité maîtrisée et utilisée par les Romuliens. Cela a dû être une technologie bien plus dangereuse et inefficace qui fut rapidement abandonnée par la plupart des habitants de la galaxie quand le système de Cochrane fut découvert."{en} [1].

Le développement du moteur à distorsion est reconnu par la Fédération des Planètes Unies comme la marque d'une société avancée. Ce n'est qu'après qu'un peuple met au point la propulsion à distorsion que la Fédération prendra contact, comme codifié dans la Prime directive. (TNG: "First Contact")

XXIème siècleModifier

Phénix en distorsion

Le Phoenix passe en distorsion

Sur Terre, les moteurs à distorsion furent initialement développés par Zefram Cochrane dans la période suivant la Troisième Guerre Mondiale. Malgré les épreuves endurées dans la période d'après-guerre, et le manque de matériels sophistiqués, Cochrane put construire un vaisseau capable de distorsion en utilisant un missile Titan II transformé en banc d'essai. Le premier vol réussi de ce vaisseau - le Phoenix - eut lieu le 5 avril 2063, et attira l'attention d'un vaisseau explorateur vulcain, conduisant à l'évènement connu sous le nom de "premier contact". (Star Trek: First Contact)

Alors que les moteurs à distorsion originels de Cochrane étaient alimentés par fission, utilisant la matière de la (des) tête(s) nucléaire(s) du missile, le développement de réacteurs fiables à matière-antimatière était ce qui permettra vraiment au moteur à distorsion de réaliser son potentiel.

L'idée que le Phoenix originel de Cochrane était alimenté par fission-nucléaire est une spéculation basée sur le fait que Cochrane et son équipe étaient immunisés contre les effets des radiations après l'attaque Borg
Ronald D. Moore commenta que le système de propulsion des vaisseaux vulcains de cette époque était certainement différent de la propulsion par distorsion inventée par Cochrane, et qu'elle fut ainsi remplacée par cette technologie moins dangereuse et plus efficace.

XXIIème siècleModifier

Cependant, le développement de la technologie de distorsion se déroula lentement pendant les 80 années suivantes - dû en partie non moins importante aux conseils prudents des Vulcains - et ce ne fut pas avant les années 2140 qu'un moteur à distorsion réalisé par Henry Archer au Complexe de Distorsion 5 puisse dépasser le facteur de distorsion 2. Ce moteur était alimenté avec succès dans le second prototype NX par les commandeurs A.G. Robinson et Jonathan Archer et atteignit une vitesse de distorsion 2.5, brisant le dénommé le "mur de distorsion 2". (ENT: "First Flight")

Au cours de l'année 2151, la technologie de distorsion fut suffisamment avancée pour permettre à un vaisseau de voyager à distorsion (facteur) 5, et le premier vaisseau humain Enterprise NX-01 fut construit avec cette capacité (ENT: "Broken Bow"). Bien qu'en premier lieu, l'Entreprise était incapable de pleinement réaliser ce potentiel (ne dépassant pas un facteur de distorsion 4.7), le vaisseau atteignit finalement le facteur de distorsion 5, le 9 février 2152. (ENT: "Fallen Hero")

En 2161, Starfleet acheva distorsion 7, et commençait à peine de l'installer sur le plus récent des vaisseaux de sa flotte. (ENT: "These Are the Voyages...")

XXIIIème siècleModifier

Le développement et les progrès du moteur à distorsion continuèrent à un rythme régulier, et durant les années 2240, les vaisseaux de Starfleet de classe Constitution bénéficiaient d'une vitesse de croisière standard de distorsion 6 et de vitesses d'urgence atteignant le facteur 8 (quoique dans les bonnes conditions, les moteurs pouvaient atteindre la distorsion 9). Ces vaisseaux prirent avantage d'une percée majeure dans la technologie de distorsion qui se réalisa entre 2236 et 2254, la percée de ce que l'on nomma la "barrière du temps". (TOS: "The Cage")

De plus grand facteurs de distorsion continuèrent d'être dépassés, la plupart grâce à des interventions aliens, où a de dangereux dysfonctionnements. L'USS Enterprise NCC-1701 fut amélioré par les Kelvans pour réussir à maintenir une vitesse de distorsion 11 en 2268. Plus tard cette même année, l' Enterprise réalisa une vitesse de distorsion 14,1, après le sabotage d'une femme alien connue sous le nom de Losira, bien qu'à cette vélocité le vaisseau fut sur le point de se détruire.(TOS: "By Any Other Name", "That Which Survives")

A peu près au même moment, les moteurs à distorsion étaient en train d'être remodelés, et le réarmement de la classe Constitution vit sa forme cylindrique remplacée par un design aplati qui permit des vitesses standards de distorsion 8 et supérieures. (Star Trek: The Motion Picture)

La théorie de la distorsion continua d'avancer avec le développement du premier moteur trans-distorsion au milieu des années 2280s, ce qui aurait permis théoriquement une plus grande efficacité et de plus hautes vitesses de distorsion. Cependant, l'installation de ces engins massifs à bord de l'USS Excelsior NX-2000 se termina en échec, et la technologie fut abandonnée. (Star Trek III: The Search for Spock) L'Excelsior lui-même fut considéré bon pour l'espace, pourvu avec des moteurs de distorsion plus conventionnels et accrédité comme NCC-2000 sous le commandement du capitaine Hikaru Sulu. (Star Trek VI: The Undiscovered Country)

XXIVème siècleModifier

Pendant le 24ème siècle, les théoriciens de la distorsion au sein de la Fédération changèrent les règles, et créèrent une nouvelle échelle de facteur de distorsion : (l'échelle révisée de Cochrane). Alors que l'échelle était originellement basée sur une échelle cubique, la nouvelle échelle était une fonction plus élaborée, plaçant distorsion 10 comme la limite infinie de l'échelle, les facteurs augmentant exponentiellement en termes de consommation d'énergie et de vitesse équivalente.

Alors que les vaisseaux de classe Galaxy étaient en train d'être conçus dans les années 2350s, la technologie de distorsion progressa jusqu'au point où les vitesses de distorsion 9.6 pourraient être soutenues jusqu'à un maximum de 12 heures, bien que distorsion 9.2 était considérée comme la "limite supérieure". (TNG: "Encounter at Farpoint")

En 2370, la scientifique Hekaran Serova découvrit que l'usage de moteurs conventionnels à distorsion causait des dégâts dans la texture même de l'espace-temps. Le Conseil de la Fédération imposa temporairement une restriction de vitesse de distorsion facteur 5 sur tous les vaisseaux de la Fédération sauf en cas d'extrême urgence, comme pour raison médicale.(TNG: "Force of Nature", "Eye of the Beholder")

Voyager en distorsion

classe Intrepid en distorsion

Heureusement, une solution fut développée moins de 8 mois plus tard, laquelle fut graduellement implémentée sur tous les vaisseaux de Starfleet et ils purent alors retrouver l'usage de la capacité maximum de leurs moteurs à distorsion, premièrement à travers l'usage de nacelles à géométrie variable, comme sur les vaisseaux de classe Intrepid, cela permit aussi un moteur à distorsion essentiellement de la même construction que ceux de la classe Galaxy d'achever des vitesses de distorsion 9.975 (VOY: "Caretaker"), et plus tard à travers un nouveau design de nacelles, comme celui à bord de la classe Sovereign.

FuturModifier

Des chronologies alternatives et des anomalies temporelles ont donné aux scientifiques de Starfleet la chance de voir des possibilités d'amélioration au système des moteurs à distorsion. Dans un futur alternatif entraperçu par Jean-Luc Picard, en 2395, l'échelle de distorsion dut être encore retravaillée, permettant à des vitesses d'atteindre au moins distorsion 13 (au moins à bord de l'USS Pasteur NCC-58925 et à bord de l'USS Enterprise NCC-1701-D durant sa période). (TNG: "All Good Things...")

Cependant, il semble plus probable que le moteur à distorsion sera surpassé par de nouvelles formes de propulsion, comme le moteur à sillage quantique.

Schéma non canon Modifier

Moteur à distorsion

Le schéma ci-contre indique les différents éléments usuels d'un moteur à distorsion sur les vaisseaux de la Fédération au 23ème siècle. On voit en particulier les éléments constitutifs du réacteur de distorsion (ou noyau). Il a été reconstitué à partir de diverses sources issues du Manuel technique

Liens externesModifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard