Wikia

Memory Alpha

Paradoxe de la prédestination

Discussion0
9 064pages sur
ce wiki

Le paradoxe de la prédestination est un paradoxe pouvant survenir lors d'un voyage dans le temps. Il repose sur le fait qu'un voyage dans le temps peut interagir avec les raisons mêmes qui l'ont suscité. Si un voyageur part de l'époque A vers l'époque B dans le passé à cause d'un événement E qui s'y est déroulé, son arrivée en B peut modifier ou au contraire provoquer l'événement E en question. Ceci a un effet en retour (feedback) vers l'époque A de son départ et influer sur celui-ci. Le schéma A => B/E => A s'appelle une boucle causale.

Le paradoxe contient alors deux variantes opposés :

  • ou le voyage de A vers B modifie, voire efface, l'événement E de telle sorte que le voyage lui-même n'a plus de raison d'avoir été effectué; la boucle causale devient auto-contradictoire et cela génère un vrai paradoxe au sens logique du terme, qu'on appelle Paradoxe du Grand-Père.
  • ou, à l'inverse, l'arrivée en B provoque l'événement E. Dès lors il n'y a plus de paradoxe logico-temporel mais seulement philosophique, car dans la suite des événements A => B/E => A, on ne peut pas déterminer lequel est le premier du point de vue causal. On parle en littérature de science fiction de "cycle fermé". Le voyage dans le temps, décidé en A à cause de E était nécessaire pour que E existe.

L'exemple fréquemment donné de cycle fermé est celui d'un voyageur qui rencontre une aïeule dont il tombe amoureux et avec qui il a des enfants, et dont la descendance aboutira à sa propre naissance. Sans le voyage dans le temps, il n'aurait pas existé.

L'expression "paradoxe de la prédestination" provient de ce qu'il a été étudié bien avant la notion de voyage dans le temps, dans le cadre des prophéties qui une fois révélées incitent les gens à les réaliser, parfois malgré eux. De ce point de vue, l'histoire de Macbeth tombe dans cette catégorie. Une fois convaincu par les trois sorcières qu'il va devenir roi d'Ecosse, Macbeth tue Duncan pour prendre sa place. On ne sait pas ce qui serait advenu s'il s'était contenté d'attendre que la prophétie se réalise.

L'un des exemples de ce paradoxe est la mort d'Edith Keeler: serait-elle survenue si le docteur McCoy n'avait pas voyagé dans le temps par accident et n'avait pas modifié le temps en la sauvant, et si le capitaine Kirk ne l'avait pas suivi, n'était pas tombé amoureux de Keeler et ne l'avait pas laissée se faire écraser par un camion ? (TOS: "The City on the Edge of Forever")

La possibilité existe, cependant, que le véhicule à l'origine de la mort d'Edith Keeler fût différent de celui qui l'a finalement heurtée suite aux interventions de Kirk et McCoy.

On trouve un paradoxe de la prédestination possible dans Star Trek IV: The Voyage Home quand McCoy et Scotty donnèrent au Dr. Nichols la formule de l'aluminium transparent. McCoy fit remarquer qu'en agissant ainsi, ils risquent de modifier le futur mais Scotty demanda commet savoir si ce n'était pas lui l'inventeur ? McCoy accepta cette réponse.

Le roman "Star Trek IV" développe sur cette scène et montre que Scotty savait en effet que Nichols devait inventer l'aluminium transparent et qu'il pourrait bien être essentiel qu'ils lui en fournissent la formule, ce qui entraînait un paradoxe de la prédestination.

Un autre paradoxe dans Star Trek IV: The Voyage Home tourne autour des lunettes de Kirk. Il les mit chez un antiquaire, et quand Spock protesta en disant que c'était un cadeau de McCoy, Kirk répondit "Ca pourra le redevenir". Cela signifie que lorsque Kirk les avait reçues, elles auraient pu être beaucoup plus vieilles qu'elles ne le semblaient - bien que les dommages causés par les attaques de Khan eussent été réparés.

Pour qu'il cesse de la courtiser, Beverly Crusher dit à Berlinghoff Rasmussen qu'elle pourrait bien être son arrière-arrière-grand-mère. (TNG: "A Matter of Time")

Les agents temporels Dulmur et Lucsly détestaient les paradoxes de prédestination. (DS9: "Trials and Tribble-ations")

Un paradoxe de prédestination existe lorsque Henry Starling reconstitue les principes du vaisseau temporel qui s'est écrasé sur Terre dans les années 1960. Lorsque l'USS Voyager remonte le temps, Kathryn Janeway se demande si la révolution informatique de la fin du 20ème siècle aurait eu lieu si le vaisseau temporel ne s'était pas écrasé. (VOY: "Future's End, Part I")

Références Modifier

Voir aussi Modifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard