Wikia

Memory Alpha

Réacteur de distorsion

Discussion3
9 090pages sur
ce wiki
Réalités Multiples
(informations couvrant différents plans d'existence)

Le réacteur de distorsion (aussi appelé noyau de distorsion ou nœud de distorsion) est la désignation commune du réacteur d'énergie principal alimentant le système de propulsion sur les vaisseaux dotés de la capacité de distorsion. C'est le coeur du moteur à distorsion. Au cours du 22ème siècle, les réacteurs de distorsion à bord des vaisseaux de classe NX portaient le nom technique de "Collecteur de déplacement du champ gravimétrique". (ENT: "Cold Front") Le réacteur avait 8 composants principaux. (ENT: "Desert Crossing")

Sur les vaisseaux de la Fédération, le Réacteur de distorsion se compose d'une chaîne de réaction matière/antimatière désignée sous l'acronyme anglais de M/ARA utilisant du deutérium et de l'antideutérium s'annihilant dans la matrice du cristal de dilithium produisant jusqu'à 4.000 teradynes par seconde. (VOY: "Drone")

Au 22ème siècle, les noyaux de distorsion étaient conçus comme des cylindres oblongs reliés par des conduits en pylône rejoignant directement les nacelles de distorsion. Au 23ème siècle, la principale réaction de distorsion se produisait dans le système de conversion des cristaux de dilithium composé de deux nodules arrondies aplaties situées directement devant les conduits de plasma de distorsion, le tout placé derrière une grande grille métallique. Dès 2270, la plupart des noyaux de distorsion de la Fédération avaient été reconçus pour se composer d'une grand noyau de distorsion situé dans la coque secondaire. La matière et l'antimatière arrivaient dans le noyau par des conduits verticaux, l'énergie résultant de la réaction étant dirigée dans les nacelles par un conduit horizontal situé derrière le noyau.

Le noyau de distorsion de type vertical n'a été jamais vu dans la série originale de Star Trek (bien qu'il y en eût un qui ait semblé être modifié ainsi dans la série animée). Le noyau de distorsion vertical est apparu dans Star Trek: The Motion Picture et dans toute la production postérieure à TOS. L'expression anglaise "Warp Core" n'est apparue qu'avec la série TNG, et Star Trek: Generations.

Par mesure de précaution, le noyau peut être éjecté du vaisseau dans l'occurrence d'un événement catastrophique tel que la rupture d'isolement de la réaction matière-antimatière si l'équipage se rend compte qu'elle ne peut être contenue. (TOS: "That Which Survives"; TNG: "Cause and Effect"; Star Trek (film 2009))

Le confinement de l'antimatière est réalisé par l'utilisation de champs magnétiques, qui la guident et la dirigent vers les bobines d'injection. Celles-ci compriment l'antimatière sous forme de jets qui sont envoyés dans le couple d'articulation de dilithium. Le deutérium, stocké dans le vaisseau ou drainé par les collecteurs de Bussard, est dirigé vers l'injecteur opposé. Les molécules (de matière et d'antimatière) pénètrent la matrice du dilithium cristallisé, interagissent avec lui et libèrent un flux d'énergie régulé sous forme d'électro-plasma, une forme hautement énergétique de plasma. L'électro-plasma est transporté par les conduits plasmiques magnétiques dans tout le système de transfert d'énergie. Dans les vaisseaux de la Fédération, il s'agit du réseau de distribution d'électro-plasma, consistant en des conduits EPS et des vannes EPS. Le flux le plus énergétique créé est le plasma de distorsion, qui s'écoule dans des conduits de transfert jumeaux menant aux nacelles de distorsion. (ENT: "Cold Front", "These Are the Voyages...") (Star Trek: Insurrection)

Pendant le 23ème siècle, des cristaux de dilithium ont été également employés dans des réactions de distorsion Klingons pour produire de l'énergie à des niveaux suffisants pour permettre d'atteindre des vitesses de distorsion. Une différence notée au 24ème siècle était que les moteurs des Klingons employaient un autre isotope de l'hydrogène : le tritium plutôt que le deutérium (mélange tritium/antitritium). (DS9: "When It Rains...")

Sur les vaisseaux Romuliens, une approche différente est employée ; une singularité quantique artificielle dans le noyau de distorsion est utilisée pour produire l'énergie nécessaire. (TNG: "Timescape")

Sur les vaisseaux, les noyaux de distorsion laissaient des traces de résonance, ce qui permettait de les pister. (VOY: "Caretaker"")

Un noyau de distorsion pouvait également être remorqué utilisant un rayon tracteur calibré correctement. (VOY: "Renaissance Man")

Chronologie alternative créée par l'incursion de Nero en 2233Modifier

Chronologie Alternative de Nero
(créée par son incursion en 2233)

Apparitions Modifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard