Wikia

Memory Alpha

Shockwave, Part II (épisode)

Discussion0
8 891pages sur
ce wiki

Redirigé depuis Shockwave, Part II

MONDE RÉEL: Épisodes / Films
(Œuvres canons)
Star Trek: Enterprise
2x01

Archer on ceiling

Titres
Version originale
Shockwave, Part II
Version française
Ondes de choc - 2ème partie

Production
Scénario
Rick Berman & Brannon Braga
Réalisation
Allan Kroeker

1ère diffusion (US) : 18/09/2002
1ère diffusion (FR) : 08/09/2004

Left Production ENT : 27/98 Right
Left Diffusion ENT : 26/98 Right
Left Diff. Star Trek : 654/726 Right

Image Galerie d'images de
Shockwave, Part II

Séries

TOSTASTNGDS9VOYENT
1234Liste


Dates
Date stellaire : inconnue
Date terrienne : 2152

Tandis qu'un Suliban prend en otage l'équipage de l'Enterprise NX-01, Jonathan Archer disparaît du vaisseau. Il est projeté au 31ème siècle. Archer et Daniels cherchent une solution pour que l'Enterprise restaure la ligne temporelle

RésuméModifier

Avril 2152

Sous la menace des vaisseaux sulibans, l' Enterprise est abordé et envahi par Silik et ses hommes. Sur la passerelle du vaisseau, les Sulibans menacent les officiers pour obtenir des informations sur les disques de données qu'ils ont volés sur le vaisseau Suliban camouflé (cf "Shockwave, Part I"). Silik pointe un disrupteur sur la tête de Hoshi Sato et lui fait avouer qu'elle n'a pas eu le temps de copier les disques de données. Il se tourne ensuite vers T'Pol et, toujours sous la menace de son arme, lui demande où se trouve le capitaine Jonathan Archer. Lorsqu'elle affirme ne pas le savoir, il la menace de supprimer une partie de l'équipage si elle a menti et si le capitaine est retrouvé à bord. A ce moment, un commandant Suliban rejoint Silik et l'informe que les traces d'un déplacement temporel ont été trouvées dans un ascenseur du vaisseau. Silik comprend alors que l'équipage n'a pas menti et que le capitaine a probablement été enlevé et transporté dans une autre époque. Il ordonne alors à Charles Tucker de couper tous les systèmes de communication et toutes les consoles de contrôle qui se trouvent ailleurs que sur la passerelle et en salle des machines. Il enferme ensuite tous les membres d'équipage dans leurs quartiers.

Dans le futur, Archer et Daniels sont toujours bloqués à cause de la destruction des portails. Le capitaine presse l'agent temporel de questions, mais ce dernier ne peut rien révéler. Il explique simplement qu'on lui a dit de transporter Archer dans le futur afin de protéger la ligne temporelle, mais apparemment, cet enlèvement a eu l'effet inverse : le futur est dévasté. Les Humains sont réduits à l'état de mendiants, vivant misérablement dans les ruines d'immeubles ravagés dans un paysage apocalyptique. Alors qu'ils se promènent parmi les ruines, Daniels s'arrête brusquement en constatant que le monument érigé à la gloire de la Fédération (qui n'existe pas encore à l'époque d'Archer) a disparu. Il se tourne vers une femme qui passe non loin de là et lui demande quand le monument a été détruit. Mais la femme affiche un air intrigué et déclare ne jamais avoir vu de monument à cet emplacement. Daniels semble choqué et quand Archer lui pose des questions sur cette mystérieuse "Fédération", il refuse de répondre. Le capitaine lui propose alors autre chose : retrouver la bibliothèque dont Daniels a parlé pour comprendre ce qui a pu se passer. Daniels pense que c'est inutile, dans la mesure où les données sont stockées numériquement et qu'il ne semble pas y avoir de sources d'énergie en état de fonctionner. Mais Archer n'abandonne pas et demande à la femme précédemment interrogée si elle connaît une source d'énergie qui fonctionne encore. Mais celle-ci ne sait même pas ce qu'est l'électricité. Malgré cet échec, le capitaine insiste pour se rendre à la bibliothèque. Contre toute attente, Daniels et Archer y trouvent des livres au lieu des bases de données. Après de longues recherches parmi les livres, Archer n'a trouvé aucune référence à une quelconque "Fédération". Résigné, Daniels lui dit qu'il n'est pas surpris : si la Fédération n'existe pas, c'est parce qu'Archer n'était pas dans son époque pour sa construction ! Daniels se dit également que les Sulibans n'avaient pas seulement pour but de saboter la mission de l' Enterprise, mais de faire disparaître Archer de la trame temporelle.

Pour Silik, la situation n'est pas idéale non plus : il n'a aucune nouvelle de son Contact du Futur et ne sait pas quoi faire de l' Enterprise et de son équipage. Il ne sait pas que la disparition d'Archer a entraîné des perturbations ayant fait disparaître l'Inconnu du Futur. Or, la disparition du capitaine Archer n'étant pas prévue, il a besoin de nouvelles instructions pour continuer sa mission. Son second a une vision plus expéditive du problème : il veut détruire le vaisseau Terrien et son équipage. Mais Silik refuse et a une autre idée : il demande à son chirurgien de se préparer et ordonne qu'on lui apporte T'Pol. Les vaisseaux Sulibans escortent l' Enterprise jusqu'à une nébuleuse. Une fois le vaisseau caché Silik interroge T'Pol et la soumet à la torture pour savoir à quelle époque Archer a été transporté. Mais T'Pol s'obstine à répondre que l'Académie des Sciences Vulcaine a établi que les voyages temporels sont impossibles.

Au 31ème siècle, Daniels cherche un moyen de sortir de la situation. Il finit par modifier un communicateur pour en faire un communicateur "spatio-temporel". Grâce à ce dispositif, le capitaine Archer parvient à joindre T'Pol, mais celle-ci ne croit pas à cette "apparition", et croit qu'il s'agit d'une hallucination induite par les tortures imposées par Silik. Finalement, Archer parvient à la convaincre que quelqu'un doit se rendre dans les quartiers de Daniels pour y chercher de quoi reformer un portail spatio-temporel.

Pendant ce temps, Tucker et Malcolm Reed ont réussi à modifier le circuit de communications internes du vaisseau et ils parviennent à convaincre Sato de se glisser dans les conduits de ventilation du vaisseau pour aller chercher des sédatifs. Quelques minutes plus tard, Sato arrive dans les quartiers de Reed avec les sédatifs demandés... et les seins nus (sa nuisette s'est accrochée dans l'un des conduits). Avec les tranquillisants, Reed et Tucker neutralisent les gardes et pendant que Tucker se rend discrètement en salle des machines, Reed commence à fouiller les quartiers de Daniels pour trouver le dispositif du futur demandé par Archer. Malheureusement, il est surpris par les Sulibans pendant ses recherches et il doit remettre ce qu'il a trouvé à Silik. Ce dernier demande à Reed de quoi il s'agit et le frappe jusqu'à ce que ce dernier réponde que c'est le capitaine qui lui a demandé de détruire l'objet pour que Silik ne s'en serve pas pour contacter "une certaine personne". Bien évidemment, Silik emporte immédiatement l'équipement et l'utilise pour essayer de contacter son informateur du futur.

De son côté, Tucker simule une surcharge du noyau de distorsion pour faire évacuer les Sulibans du vaisseau. Une fois tout le monde parti, l' Enterprise fuit en vitesse de distorsion, poursuivi par les vaisseaux Sulibans. Sur son vaisseau, Silik essaie d'utiliser le dispositif volé dans les quartiers de Daniels pour joindre son contact du futur, mais lorsque la silhouette apparaît, il s'agit de celle du capitaine Archer ! Ce dernier passe sans tarder le portail et pointe son arme sur Silik. Il l'oblige à ordonner la cessation du combat et de la poursuite. Archer force ensuite Silik à venir avec lui à bord du vaisseau Terrien et il l'oblige à rendre les disques de données qui permettront de disculper l'équipage de Starfleet auprès des Vulcains.

Sur Terre, l'ambassadeur Soval pense toujours que la mission de l' Enterprise devrait être annulée, mais le général Maxwell Forrest s'y oppose. Archer insiste sur le fait que les Humains apprennent beaucoup de leurs erreurs et, à la surprise générale, T'Pol se lance dans un long monologue pour défendre ses compagnons d'équipage et rappelle aux Vulcains leurs propres erreurs lorsqu'ils ont utilisé un sanctuaire sacré comme poste de surveillance (cf "The Andorian Incident"). Plus tard, le capitaine Archer se rend dans les quartiers de T'Pol : il la félicite pour son discours et la remercie d'avoir pris la défense de l'équipage face à Soval. T'Pol acquiesce simplement mais rappelle au capitaine qu'elle ne croit toujours pas aux voyages temporels.

ProductionModifier

[[Fichier:|238px]]

ALERTE JAUNE
CET ARTICLE EST INCOMPLET
N'hésitez pas à éditer cette page pour le terminer.
Des précisions sur les informations nécessaires à compléter peuvent figurer sur la page de discussion de l'article.
Vous pouvez traduire le contenu figurant dans les autres versions linguistiques de Memory Alpha
ou créer un texte original.

MarchandisageModifier

Épisode à retrouver sur

1ères diffusions francophonesModifier

IncohérencesModifier

Anecdotes et autres informationsModifier

Acteurs / PersonnagesModifier

Pour le nom des comédiens de doublage, voir article des acteurs.

Personnages principauxModifier

Autres personnagesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Episode précédent:
"Shockwave, Part I"
Episodes de ENT
Saison 2
Episode suivant:
"Carbon Creek"

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard