Wikia

Memory Alpha

Star Trek II: The Wrath of Khan

Discussion3
9 090pages sur
ce wiki
MONDE RÉEL: Épisodes / Films
(Œuvres canons)
Film 02

Poster film ST02

Titres
Version originale
Star Trek II: The Wrath of Khan
Version française
Star Trek II : La colère de Khan

Production
Scénario
Harve Bennett, Jack B. Sowards,
Samuel A. Peeples (non-crédité)
et Nicholas Meyer (non-crédité)
Réalisation
Nicholas Meyer
Musique
James Horner
Durée
113 min (1982)
116 min (2002)

Sortie (US) : 04/06/1982 (USA)
Sortie Francophonie : 20/10/1982 (FR)

Left Production : 02/13 Right

Saga

TOSTASTNGDS9VOYENT
IIIIIIIVVVI
GENFCINSNEM
ST 2009ID • XIII • Liste


Dates
Date stellaire : 8130.3
Date terrienne : 2285



Khan Noonien Singh s'échappe de Ceti Alpha V grâce à l'USS Reliant NCC-1864 et s'empare du dispositif Genesis pour se venger de James T. Kirk.

Résumé Modifier

Depuis 2284, le docteur Carol Marcus, biologiste moléculaire et ancienne flamme de Kirk, et son fils David, terminent la simulation finale de leur projet de terraformation — dénommé projet Genesis — au laboratoire spatial Regula 1. David, lui, émet des réserves au sujet de l'éventuelle perversion du dispositif qu'ils ont construit en une arme.

Ceti Alpha V surface, 2285

Surface de Ceti Alpha V

En 2285, l'USS Reliant NCC-1864, chargé de rechercher une planète sans vie pour servir de lieu d'essai, explore la planète Ceti Alpha VI.

« Journal de bord, date interplanétaire 8130,4. Enregistré par l'officier en second Pavel Chekov. Astronef Reliant en approche orbitale de Ceti Alpha VI en relation avec le projet Genesis. Nous continuons notre recherche d'une planète sans vie pour répondre au besoin d'un emplacement test pour l'expérience Genesis. Jusqu'à présent, sans succès. »

Cependant, il s'avéra qu'un bouleversement dans le système de Ceti Alpha ait modifié l'orbite de Ceti Alpha V, où le capitaine James T. Kirk de l'USS Enterprise NCC-1701avait débarqué Khan Noonien Singh et son équipage d'améliorés en 2267. Depuis lors, la planète est devenue désertique, la femme de Khan et la plupart de l'équipage du Botany Bay ont péri. Khan tient dès lors Kirk pour responsable de son malheur, en les ayant abandonnés puis « oubliés » sur la planète aride.

Se croyant sur Ceti Alpha VI, le capitaine Clark Terrell et son second Pavel Chekov débarquent et se trouvent de suite face aux améliorés. Reconnaissant Chekov, Khan décide de se venger de Kirk en se servant de Chekov pour tendre un piège à son ennemi. À l'aide de larves d'une anguille de Ceti, permettant de dominer les esprits et implantées dans les oreilles de Terrell et Chekov, Khan aborde et détourne le Reliant et ensuite met le cap sur Regula I.

Kirk arrives

Kirk entre dans la salle de simulation qui reproduit la passerelle de l'Enterprise

À l'Académie de Starfleet, l'amiral James Kirk dirige l'entraînement des élèves officiers. Parmi ces élèves se trouve le lieutenant Saavik, jeune protégée mi-romulienne mi-vulcaine du capitaine Spock, qui pense avoir échouée au test du Kobayashi Maru, scénario « voué à l'échec » qui sert à évaluer les capacités de commandement.

« Livre de bord du commandant, date interplanétaire 8130,3. L'astronef Enterprise en mission d'entraînement vers Gamma Hydra, section 14. Coordonnées: 22-87-4. Approchons Zone neutre. Tout est normal et fonctionne. »

Kirk avertit la jeune Vulcaine que tout commandant, à un moment donné, doivent affronter à une situation sans issue. Pourtant, à bord de l'Enterprise devenu navire-école, Saavik, désireuse de refaire ses preuves, est permise de prendre le commandement du démarrage hors de la cale sèche avant de partir en une croisière de formation.

Checkov apprend au docteur Marcus sur Regula 1 que Ceti Alpha VI remplit toutes les préalables à l'emplacement test ; de plus, il prévient que le Reliant devra prendre possession du dispositif Genesis. Furieuse de ce réquisitionnement par Starfleet, le docteur se met en rapport avec Kirk sur l'Enterpriseet et lui exprime son outrage que les militaires font main basse sur son projet civil. Bien que Kirk, Spock, Scotty, le Dr. McCoy, Uhura et Sulu soient seuls à bord pour encadrer les aspirants et apprentis officiers, Kirk reçoit l'ordre de se rendre sur Regula 1 afin d'enquêter sur la plainte du docteur Marcus.

Peter Preston burned

Peter Preston mortellement touché après l'attaque de Khan

À l'approche de la station, l'Enterprise est pris au dépourvu par le Reliant, essuie son feu et s'en sort gravement avarié. Khan se révèle et exige de Kirk qu'il lui transmette toutes les données concernant le projet Genesis. Kirk lui supplie d'accorder 1 minute de réflexion et ainsi réalise un coup de bluff majestueux. Pendant cette minute, Spock retrouve le code préfixe pour abaisser les boucliers du Reliant et ouvre le feu en représailles. Le Reliant étant désemparé, Khan ne peut empêcher l‘Enterprise de s'échapper.

USS Enterprise approaches Regula I

L'Enteprise s'approchant de la station Regula 1

Lorsque Kirk aborde le Regula 1, sur place accompagné de Saavik et McCoy, la compagnie s'étonne à voir que les scientifiques ont été torturés et tués. Ils fouillent les paramétrages du téléporteur ciblés vers l'intérieur de la planétoïde Regula autour de laquelle orbite la station, retrouvant au passage Chekov et le Capitaine Terrell vivants, apparemment en bonne santé dans un casier. Une fois le groupe téléporté, David Marcus sort de sa cachette attaquer Kirk, celui-là persuadé que l'amiral soit à l'origine de tous les ennuis de la station. Carol est alors obligée de révéler que Kirk est le père de David. Surpris et énervés par cette tournure, Kirk et David font finalement une trêve. Carol montre alors à Kirk et compagnie la torpille Genesis.

Insoupçonnés par le groupe, Checkov et Terrell restent soumis sous les effets des anguilles de Ceti et le capitaine transmet secrètement à Khan les coordonnées de la torpille. Khan téléporte rapidement l'engin tant valorisé à bord du Reliant, puis ordonne à Terrell d'assassiner Kirk. Terrell ne parvient cependant pas à tuer l'amiral. À la place, Terrell retourne son phaseur contre lui et se donne la mort. Lorsque Chekov résiste aussi aux ordres de Khan, l'anguille de Ceti l'accable de douleur, quitte son oreille mais se fait tuer. Khan, convaincu d'avoir laissé Kirk et sa compagnie de débarquement coincés dans la planétoïde, repart pour la station Regula 1. Carol Marcus montre alors à Kirk le souterrain de Genesis où un écosystème entier a été créé. Elle explique que cette percée formidable signifie que des planètes stériles peuvent être rendues habitables pour des colons. Kirk, impressionné mais soucieux de s'embarquer, reprend contact avec l'Enterprise qui téléporte tout le groupe à bord.

USS Reliant disabled

Le Reliant gravement avarié

Pendant ce temps, le Reliant réparé recherche obsessivement l'Enterprise. Privé de la vitesse de distorsion dans l'attaque surprise, l'Enterprise se réfugie derrière la face cachée de la planétoïde, le temps de se réparer. L'Entreprise enfin en état de se propulser mais toujours surclassé par le Reliant, Kirk décide d'égaliser les chances en déplaçant le champ de bataille dans la nébuleuse de Mutara. Kirk aiguillonne alors délibérément Khan, espérant affaiblir l'ancien tyran, tandis que le reste de l'équipage recherche le Reliant dans la nuée de la nébuleuse. Les deux vaisseaux échangent des coups de feu, mais en fin de compte c'est l'Enterprise qui parvient à rendre inopérant son adversaire. Toutefois Khan, par acte de désespoir, arme la torpille de Genesis, sachant très bien que les deux bâtiments seront anéantis par sa détonation. Se rendant compte que l'Enterprise serait condamné à mort sans distorsion, Spock se rend vite dans la salle des machines et tente de se glisser dans le compartiment de réaction du dilithium qui, endommagé et hors service, libère des radiations...

McCoy essaie de raisonner le Vulcain, mais Spock, résolu, immobilise son ami par prise vulcaine, lui murmurant : « Rappellez-vous ». Au moment où la torpille Genesis explose, détruisant le Reliant et Khan avec lui, l'Enterprise s'enfuie en distorsion maximale. L'équipage et son navire ont été épargnés, tandis que Spock, mourrant, s'est sacrifié pour réparer le moteur de distorsion.

Spocks death 1

« J'ai toujours été et je ne cesserai jamais d'être votre ami ».

L'Enterprise éloigné du danger, McCoy appelle Kirk à descendre le voir dans la salle des machines. Là, Kirk choqué doit rendre un dernier hommage au plus dévoué de ses amis. « N'ayez pas de peine, mon amiral », dit Spock, car son sacrifice était logique. Spock meurt en même temps que se poursuit la genèse d'une nouvelle planète formée par l'effondrement de la nébuleuse. Des funérailles solennelles et émouvantes sont données à Spock, et, accompagné par Scotty jouant « Amazing Grace » à la cornemuse, le cercueil de Spock est envoyé sur la planète nouveau-née.

Avec la défaite de Khan, David Marcus fait finalement la paix avec son père. Kirk et l'USS Enterprise change de cap alors vers Ceti Alpha V pour récupérer l'équipage du Reliant, et retourner sur Terre. Kirk, quoique triste de la perte de son ami, reste plein d'espoir quant à l'avenir, car Kirk comprend enfin le message dont Spock lui a fait cadeau au jour de son anniversaire : « Ce que je fais est vraiment de très loin ce que j'ai fait de mieux dans ma vie. Où je vais est de beaucoup le meilleur lieu de repos que j'ai jamais connu. »

« Livre de bord du commandant, date interplanétaire 8141,6. L'astronef Enterprise est parti pour Ceti Alpha V afin de recueillir l'équipage de l'USS Reliant. Tout va bien à bord. Et pourtant je ne peux pas m'empêcher de penser à l'ami que j'ai laissé derrière moi. Il existe toujours des possibilités disait Spock. Et si Genesis est vraiment la vie depuis la mort, il faut que je retourne à cet endroit. »

ProductionModifier

ALERTE JAUNE
CET ARTICLE EST INCOMPLET
N'hésitez pas à éditer cette page pour le terminer.
Des précisions sur les informations nécessaires à compléter peuvent figurer sur la page de discussion de l'article.
Vous pouvez traduire le contenu figurant dans les autres versions linguistiques de Memory Alpha
ou créer un texte original.

AffichesModifier

MarchandisageModifier

Que ce soit les produits US ou francophones, ici seule la 1ère édition est affichée. Retrouvez donc les autres éditions sur les articles détaillés: blu-ray, comic, DVD, musique, roman, VHS.
Éditions francophones

Personnel de productionModifier

Acteurs (Ici)
Divers
Cascadeurs


Sociétés de productionModifier


Anecdotes et autres informationsModifier

RécompensesModifier
  • Saturn Awards 1983 : Meilleur acteur pour William Shatner
  • Saturn Awards 1983 : Meilleur réalisateur pour Nicholas Meyer

IncohérencesModifier

CitationsModifier

Saavik : « Aucune suggestion, amiral ?
Kirk : — La prière ! Les Klingonais ne font pas de prisonniers. »

Kirk : « Nos rapports avec la mort sont aussi importants que ceux avec la vie, non ? »

McCoy : « Amiral ? Ne serait-il pas plus avisé de remettre sur l'Enterprise un équipage ayant fait ses preuves ?
Kirk : — Les grandes balades dans le cosmos est un jeu pour les jeunes.
Uhura : — Comment est-ce qu'il faut prendre cette remarque ? »

Kirk « De la bière romulienne ? Mais Bones, vous savez que c'est illégal !
McCoy : — Rassurez-vous, je ne l'utilise qu'à des fins médicales. »

McCoy : « Jim, je parle en qualité d'ami et de médecin. Reprenez votre commandement. Et ça faites-le avant de devenir un objet de cette collection. Faites-le avant de devenir vieux. »

Saavik : « Je ne m'attendais pas à ça.
Spock : — Qu'est-ce qui vous choque ?
Saavik : — Il a l'air si... humain.
Spock : — Personne n'est parfaite, Saavik. »

Spock : « Chaque fois que j'ai invoqué la logique, la logique a dicté avec clarté que ce qui est utile à beaucoup l'emporte sur le désir du petit nombre.
Kirk : — Ou d'un seul. »

Kirk : « Je sais qu'aucun de vous n'était préparé à ceci. Je suis désolé. Je vais être obligé de vous demander de faire preuve d'expérience plus tôt que vous vous y attendiez. Distorsion 5.
Sulu : — Terminée maintenant le gentille petite croisière. »

Khan : « Il s'attaque à moi. Il s'attaque à moi et je veux avoir sa peau. Autour des lunes de Nibie je le pourchasserais sans pitié ou bien autour d'Antarès et de son maelström à travers le feu et les ruines ! Mais rien ne peut m'obliger à lâcher ma proie ! »

Spock : « La vieille histoire cosmique enseigne qu'il a été toujours plus facile de détruire que de créer.
McCoy : — Plus maintenant. À présent on peut faire les deux simultanément. Selon le mythe, la Terre a été créée en six jours. Attention, maintenant nous sommes à Genesis. Nous pourrions le faire pour vous en 6 minutes ! »

Kirk : « KHAAAAAAAN ! »

Kirk : « Il y a par là quelqu'un que je n'ai pas vu depuis quinze ans et qui essaie de me tuer. Et toi tu me présentes un fils qui veux l'aider à le faire. »

Saavik : « Vous mentiez.
Spock : — J'ai exagéré. »

Joachim (mourant) : « Votre... intellect... est... supérieur. »

Spock : « J'ai toujours été et je ne cesserai jamais d'être votre ami. »

Kirk : « Nous sommes réunis aujourd'hui pour rendre notre dernier devoir à un mort que nous honorons. Nous devons avoir conscience qu'en dépit de notre chagrin et de nos regrets, cette mort s'inscrit dans l'ombre d'une vie nouvelle. À l'aube d'un monde nouveau, un monde auquel notre camarade a sacrifié sa vie pour le protéger. Ce sacrifice, il a certainement pensé qu'il n'était pas vain, et nous ne parlerons pas maintenant de sa profonde sagesse. De mon ami, je dirai simplement une chose : de tous les êtres que j'ai pus rencontrer pendant mes voyages, il était le plus... humain. »

Kirk : « Elle n'a pas hanté jusqu'ici. J'avais triché avec elle. Avec la mort je jouais à cache-cache... et je me suis applaudi orgueilleusement de ma naïveté. »

David : « Mais oui... Et pour vous dire aussi que je suis fier... extrêmement fier... d'être votre fils. »

Acteurs / PersonnagesModifier

Pour le nom des comédiens de doublage, voir article des acteurs.

Personnages principauxModifier

Autres personnagesModifier

Non-crédités

RéférencesModifier

  • Galaxie (planètes, phénomènes...) :
  • Espèces intelligentes et organisations :
  • Personnages :
  • Vaisseaux, stations et engins :
  • Armement et Technologie : bouclier déflecteur
  • Autres :
Base de données de l'USS Enterprise NCC-1701

Liens externesModifier

Film précédent:
Star Trek: The Motion Picture
Star Trek: Films Film suivant:
Star Trek III: The Search for Spock

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard