Wikia

Memory Alpha

Téléporteur subspatial

Discussion0
9 090pages sur
ce wiki
Subspace transporter

Bok utilise un téléporteur subspatial

Un téléporteur subspatial était un type de téléporteur dont la particularité était de faire transiter un sujet ou un objet via le subespace, contrairement à un téléporteur classique qui utilisait l'espace normal.

AvantagesModifier

Cette particularité lui permettait d'opérer sur des distances beaucoup plus grandes. Comparé à un téléporteur classique de la Fédération, qui avait une portée d'environ 40 000 kilomètres, un téléporteur subspatial pouvait opérer jusqu'à plusieurs années-lumières.

Une sonde de test fut ainsi téléportée à une distance de 300 milliards de kilomètres. A titre de comparaison, un vaisseau de classe Galaxy aurait mis vingt minutes à distorsion 9 pour couvrir cette distance.

Par ailleurs, le téléporteur subspatial pouvait passer à travers les boucliers déflecteurs. Pour empêcher une téléportation subspatiale sortante, il fallait rendre le verrouillage impossible. (TNG: "Bloodlines")

LimitationsModifier

Cette technologie permettait certes de téléporter sur de grandes distances et même à travers des boucliers déflecteurs, elle était cependant peu fiable et très coûteuse en énergie. Pour pouvoir être téléportée à travers le subespace, la matière devait être transformée à l'état de flux quantique - état instable par nature.

La Fédération mena des recherches sur cette technologie mais les abandonna en raison de ces limitations. Les seules personnes connues à avoir utilisé un téléporteur subspatial furent DaiMon Bok lorsqu'il chercha à se venger de Picard pour la mort de son fils, et l'équipage de l'USS Enterprise (NCC-1701-D) en téléportant le capitaine Picard sur le vaisseau de ce dernier. (TNG: "Bloodlines")

Signature subspatiale et détectionModifier

Une personne utilisant un téléporteur subspatial laissait une signature subspatiale distincte sur les objets avec lesquels il restait en contact prolongé. En fonction du type de téléporteur, la signature subspatiale pouvait se dissiper plus rapidement que la normale.

Au 24ème siècle, les détecteurs étaient incapables de repérer les téléportations dans le subespace à moins de connaître cette signature spécifique. Si la signature d'un téléporteur subspatial était connue, alors il devenait possible de détecter l'approche de l'onde porteuse subspatiale qui lui était spécifique ainsi que de déterminer le point d'origine du rayon de téléportation. (TNG: "Bloodlines")

Compatibilité avec la technologie de la FédérationModifier

Bien que vivement déconseillé, les téléporteurs de la Fédération pouvaient être modifiés pour agir via le subespace en reliant les bobines de champ subspatial au système, en les alignant, en synchronisant les inhibiteurs de phase puis en modulant le schéma moléculaire du sujet.

La séquence de téléportation elle-même était plus longue car le schéma moléculaire devait être passé par les bobines de champ subspatial. Par ailleurs, la personne téléportée n'avait aucune garantie d'être ramenée.

En 2370, Geordi La Forge et Data utilisèrent cette technique pour téléporter Jean-Luc Picard sur le vaisseau du DaiMon Bok. (TNG: "Bloodlines")

Dans TNG: "Realm of Fear", Reginald Barclay cite ses cours de théorie du téléporteur, durant lequel le Dr Olafson aurait dit : "the body being converted into billions of kiloquads of data, zipping through subspace"[à traduire]. Ceci semble indiquer que tous les téléporteurs agissent via le subespace, ce qui est en contradiction avec les dialogues de "Bloodlines".

Voir aussiModifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard