Wikia

Memory Alpha

The Big Goodbye (épisode)

Discussion0
9 067pages sur
ce wiki

Redirigé depuis The Big Goodbye

MONDE RÉEL: Épisodes / Films
(Œuvres canons)
Star Trek: The Next Generation
1x12

Picard et Data Dixon Hill

Titres
Version originale
The big goodbye
Version française
Le long adieu

Production
Scénario
Tracy Tormé
Réalisation
Joseph L. Scanlan

1ère diffusion (US) : 11/01/1988
1ère diffusion (FR) : 18/02/1997

Left Production TNG : 12/178 Right
Left Diffusion TNG : 12/178 Right
Left Diff. Star Trek : 116/726 Right

Séries

TOSTASTNGDS9VOYENT
1234567Liste


Dates
Date stellaire : 41'997.7
Date terrienne : 2364

Picard est pris au piège dans le holodeck, en plein coeur d'un roman de gangsters dans le San Francisco des années 1940.

RésuméModifier

Des insectes à San FranciscoModifier

"Journal de bord de l'officier en second Riker, date stellaire 41'997.7 : Nous nous apprêtons à rentrer en contact avec les Jaradas, une espèce proche des insectes qui vit recluse et se distingue par un sens exacerbé du protocole. Les Jaradas exigent que nous leur adressions nos salutations en la personne du capitaine Picard. Leur langage est très étrange et la moindre faute de prononciation est considérée comme une insulte."

Le capitaine Jean-Luc Picard a été chargé par Starfleet d'établir des relations diplomatiques avec les Jarada, espèce insectoïde de Torona IV, et doit répéter sans aucune erreur un texte de bienvenue dans leur langue natale pour ne pas faire échouer la réunion. Après plusieurs heures d'entraînement, Deanna Troi lui conseille d'aller faire une pause dans le holodeck, ce qu'il accepte volontiers, souhaitant essayer son programme des aventures du détective Dixon Hill. Dès son entrée, impressionné par les améliorations apportées, il est immédiatement engagé par une jeune femme, Jessica Bradley, qui prétend qu'on veut l'assassiner et dont les soupçons se portent sur un certain Cyrus Redblock.

" Journal de bord du capitaine : Je suis ravi de la manière dont le holodeck a su créer l'univers de Dixon Hill, le privé du 20ème siècle qui est mon héros depuis l'enfance. Les personnages sont générés par ordinateur, mais ils semblent bien réels, si réels que l'illusion est complète."

Après avoir quitté le holodeck, Picard organise une réunion avec ses offiers sur la rencontre avec les Jarada, durant laquelle William T. Riker et Data insistent sur l'importance de ce contact, pour éviter la bévue qui a eu lieu 20 ans auparavant. Mais le capitaine ne peut s'empêcher de parler du holodeck et propose au Docteur Beverly Crusher ainsi qu'à M. Whalen, spécialisé dans l'histoire du 20ème siècle, de se joindre à lui. Data, comparant Dixon Hill à Sherlock Holmes, emmagasine rapidement toutes les informations sur le sujet.

"Journal de bord du capitaine annexe : Il nous reste encore 11h avant notre rendez-vous avec les Jaradas. Je m'apprête à faire une nouvelle incursion dans l'univers de Dixon Hill. Cette fois, je suis habillé come il faut. Comme c'est le genre d'expérience, qu'on aime à partager, j'ai demandé à Whalen, notre exopert en fiction, de nous accompagner. Le docteur Crusher nous rejoindra tout à l'heure."

Picard et Whalen, vêtus comme dans les années 40, sont rejoints par Data, dans un costume à la Bogart. Les trois hommes arrivent au milieu d'une rue animée de San Francisco et se dirigent vers un kiosque à journaux qui affichent les nouvelles du jour, d'Hitler à Roosevelt en passant par le baseball. Alors que Data attire l'attention par son physique et ses propos, Picard affirme qu'il est originaire d'Amérique du Sud mais son regard est attiré par un article de journal sur le meurtre de Jessica. Deux policiers, Dan Bell et McNary, apparaissent alors et accusent Picard de l'assassinat de la jeune femme.

Plus vrai que natureModifier

Sur la passerelle, le Lieutenant Yar constate que les détecteurs longue portée des Jarada perturbent les instruments. Riker est contacté par les Jarada qui réclament leur texte de bienvenue, s'offusquant qu'un subordonné leur réponde. Alors que Geordi La Forge est intimé de prévenir le capitaine, Beverly Crusher, vêtue dans le style des années 1940, entre à son tour dans le holodeck, malgré un doute passager sur son bon fonctionnement.

"Journal de bord de l' Enterprise annexe rapport de l'officier en second Riker : Le holodeck est tombé en panne et nous ne pouvons plus contacter le capitaine."
Data Whalen et Picard (Dixon Hill)

Data Whalen et Picard dans le holodeck

Crusher se retrouve dans la salle d'attente du poste de police où Data lui apprend, avec un accent et un vocabulaire typiques de l'époque, que Picard passe un interrogatoire, ce que ce dernier semble paradoxalement apprécier, impressionné par le réalisme de l'action. Dans le même temps, Geordi essaie de contacter les officiers dans le holodeck, mais sans succès. Riker et Wesley Crusher décident alors de se joindre à lui pour tenter de trouver une solution urgente.

Tandis que Data, Whalen et Crusher commencent à s'impatienter, l'interrogatoire de Picard devient alors plus dur, ôtant tout amusement au capitaine, qui est finalement relâché, avec ordre de ne pas quitter la ville. Beverly demande à visiter le bureau de Dixon Hill avant de retourner sur l'Enterprise. Leech, qui attendait Hill, finit par sortir une arme, affirmant que Dixon détient ce qu'il cherche. Whalen s'interpose mais Leech lui tire dessus. Celui-ci s'effondre alors ensanglanté, à la surprise de Picard et Crusher qui connaissent les protocoles de sécurité du holodeck.

Crusher demandant que Whalen soit transporté d'urgence à l'infirmerie avant qu'il ne meurt de ses blessures, Picard ordonne au holodeck d'afficher la sortie. Mais rien ne se produit. A l'extérieur, Geordi et Wesley continuent leur inspection des circuits, persuadés que l'analyse du vaisseau par les Jarada a provoqué la panne. Riker, quant à lui, est pressé par les Jarada, le vaisseau venant d'entrer en orbite de Torona IV.

La tension monteModifier

Dans le bureau de Dixon Hill, un gros hommme entre alors et se présente sous le nom de Cyrus Redblock, confirmant qu'il cherche à récupérer l'objet dont Hill est censé être en possession. McNary, l'un des deux policiers, entre à son tour, mais est vite désarmé sur ordre de Redblock, qui remarque soudain le physique insolite de Data.
Cyrus Redblock

Cyrus Redblock

Saisissant l'occasion, Picard indique à ses agresseurs interloqués et incrédules que Data est d'un autre monde. Les deux officiers poursuivent leur explication de la vérité. Mais alors que Redblock menace de tirer sur Crusher comme preuve, Picard avoue finalement détenir l'objet convoité.

De l'extérieur, Wesley découvre que les membres de l'équipage sont devenus des personnages de holodeck et il tente une réinitialisation du programme sans l'effacer, ce qui provoque quelques perturbations dans le programme, faisant apparaître soudain une tempête de neige, ce qui laisse les gangsters sans voix. Quelques instants plus tard, la porte du holodeck s'ouvre enfin, sous le regard étonné de Redblock qui déclare son souhait de sortir, malgré les avertissements de Picard, avant de se dématérialiser dans le couloir de l'Enterprise.

Pendant que Data conduit d'urgence Whalen vers l'infirmerie, Picard se rend sur la passerelle pour prononcer ses mots de bienvenue aux Jarada, qui se déclarent honorés de ce que démarre une nouvelle ère de relations, au grand soulagement de l'équipage tout entier.

ProductionModifier

  • Cet épisode est le onzième dans l'ordre de diffusion. Cependant, il était prévu qu'il soit tourné et diffusé après l'épisode "11001001", et les dysfonctionnements du holodeck auraient trouvé leur origine dans l'intervention des Bynaires. Les dates stellaires mentionnées dans le journal de bord du capitaine vont d'ailleurs dans ce sens (41365.9 pour ""11001001" et 41997.7 pour "The Big Goodbye").
  • Tracy Tormé, auteur de cet épisode, apparaît sur l'écran de l'ordinateur comme auteur des aventures de Dixon Hill.
ALERTE JAUNE
CET ARTICLE EST INCOMPLET
N'hésitez pas à éditer cette page pour le terminer.
Des précisions sur les informations nécessaires à compléter peuvent figurer sur la page de discussion de l'article.
Vous pouvez traduire le contenu figurant dans les autres versions linguistiques de Memory Alpha
ou créer un texte original.

Bandes-annoncesModifier

TNG 1x12 'The Big Goodbye' Trailer00:33

TNG 1x12 'The Big Goodbye' Trailer


Version remasteriséeModifier

MarchandisageModifier

Épisode à retrouver sur

1ères diffusions francophonesModifier

Anecdotes et autres informationsModifier

RécompensesModifier

  • Peabody Awards 1987: Meilleur programme de radio ou télévision
  • Emmy Award 1988: Meilleurs costumes pour William Ware Theiss

CitationsModifier

  • "Une pluie fine ruisselait sur le pare-brise. L'air était moite. Il y avait comme une odeur de crasse et de magouille..."
- Data, reprenant le début du roman "Le long adieu", avant d'être interrompu par Picard


  • "Au revoir et bonne chance mon ami !"
Cyrus Redblock saluant Picard en français (dans la version originale), avant de sortir du holodeck.
  • Picard: M. La Forge ! A fond les manettes !

Acteurs / PersonnagesModifier

Pour le nom des comédiens de doublage, voir article des acteurs.

Personnages principauxModifier

Autres personnagesModifier

Doublures

RéférencesModifier

Travaux C-IMZADI-4 (lui écrire) est en train de travailler en profondeur sur cet article. Merci de ne pas le modifier pour limiter les risques de conflit de versions jusqu'à disparition de cet avertissement.


Liens externesModifier

Episode précédent:
"Haven"
Episodes de TNG
Saison 1
Episode suivant:
"Datalore"

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard