Wikia

Memory Alpha

The City on the Edge of Forever (épisode)

Discussion0
9 085pages sur
ce wiki
MONDE RÉEL: Épisodes / Films
(Œuvres canons)
Star Trek: The Original Series
1x28

Guardian of Forever, 2267

Titres
Version originale
The City on the Edge of Forever
Version française
Contretemps

Production
Scénario
Harlan Ellison
Réalisation
Joseph Pevney

1ère diffusion (US) : 06/04/1967
1ère diffusion (FR) : 13/02/1982
1ère diffusion (US) (REM) : 07/10/2006

Left Production TOS : 29/80 Right
Left Diffusion TOS : 28/80 Right
Left Diffusion TOS (REM) : 5/80 Right
Left Diff. Star Trek : 28/726 Right

Image Galerie d'images de
The City on the Edge of Forever

Séries

TOSTASTNGDS9VOYENT
123Liste


Dates
Date stellaire : 3134.0
Date terrienne : 2267 / 1930
Leonard McCoy, rendu fou par la cordrazine, voyage dans le passé de la Terre grâce au Gardien de l'Eternité et modifie le cours de l'histoire. James T. Kirk et Spock partent à sa poursuite dans les USA des années 1930 pour rétablir la chronologie originelle.

RésuméModifier

L'USS Enterprise traverse des perturbations violentes entourant une planète étrange. Quelque chose ou quelqu'un sur cette planète semble capable d'influer sur le temps. Pendant l'un de ces événements, la console centrale de pilotage se court-circuite. Sulu est blessé. McCoy est appelé sur la passerelle pour les premiers soins. Il lui fait une piqûre de cordrazine.

Après que Sulu se soit rapidement rétabli, le vaisseau bascule violemment pendant qu'il traverse un décalage très important de temps. McCoy tombe sur la seringue et s'injecte accidentellement une surdose de cordrazine. La drogue provoque chez lui une paranoïa. Il est convaincu qu'il est en danger de mort, poursuivi par des "meurtriers" et des "assassins". Il s'échappe, et se téléporte sur la planète.

Le Gardien de l'EternitéModifier

Kirk, Spock, Uhura, Scotty et deux officiers de sécurité se téléportent à leur tour pour rechercher McCoy. Pendant leur recherche, dans des ruines à perte de vue, vieilles de 10 000 siècles, Spock et Kirk découvrent la source des décalages temporels. C'est un anneau approximatif ("un donut"). Après une discussion entre Spock et Kirk, le portail se présente comme étant le Gardien de l'éternité, il est à lui-même, son propre commencement et sa propre fin. Un rideau de brume descend et le Gardien commence à montrer l'histoire de la Terre par l'anneau de la porte.

McCoy est découvert et neutralisé par un pincement de nerf Vulcain. Après la lutte, Kirk et Spock reviennent au portail. Kirk suggère de l'utiliser pour remonter le temps et empêcher McCoy de se blesser. Mais les siècles défilent trop vite et le Gardien n'y peut rien changer. Soudain McCoy se réveille... et franchit la porte du temps... à ce moment, Uhura note que le contact avec l'Enterprise a été perdu. Le gardien explique que l'histoire a été changée, avec pour résultat la disparition du vaisseau, mais aussi du passé et du futur...

Kirk et Spock sont forcés de franchir le portique afin d'essayer d'arrêter McCoy de changer l'histoire. S'ils réussissent, ils seront "rapatriés, ça sera comme si personne n'avait franchi le seuil". Spock utilise l'enregistrement du tricordeur pour estimer le moment approprié pour leur saut.

La Terre 1930Modifier

Tous les deux arrivent sur Terre aux Etats-Unis en 1930. Kirk vole des vêtements, mais un policier les attrape en flagrant délit. Ils sont obligés d'infliger à l'officier le pincement Vulcain. Poursuivis, ils se cachent dans la cuisine de la Mission de la 21ème rue. Là ils rencontrent Edith Keeler, la femme qui s'occupe de l'abri.

Après de nombreuses tentatives, Spock parvient à lire les images du tricordeur... avec la technologie de l'époque. Spock voit la mort imminente d'Edith Keeler. Avec Kirk, ils voient un autre article au sujet de la rencontre d'Edith Keeler avec le Président des Etats-Unis Franklin D. Roosevelt six ans plus tard. Elle peut donc avoir deux futurs, ce qui leur donne le point où McCoy a changé le passé. Mais faut-il la sauver ? Ou la laisser tuer ?

McCoyModifier

McCoy arrive approximativement une semaine après Kirk et Spock. Son visage est chiné et vert des effets du cordrazine. Il crie, "meurtriers ! Tueurs!", à cause de sa paranoïa. Il rencontre un SDF et l'interroge au sujet du lieu, du temps, de la planète, et des constellations. Le choc face à un monde peu familier, combiné avec les effets secondaires de la drogue, plonge McCoy dans l'inconscience. Le SDF fouille et trouve le phaseur de McCoy. Tout en essayant d'évaluer sa valeur, l'homme engage le dispositif et s'annihile avec l'arme (évitant de ce fait la question épineuse de laisser une technologie futuriste dans le passé). La mort de cet homme a-t-elle changé le futur de Keeler ?

McCoy, toujours malade, fait son entrée dans la mission. Edith Keeler l'installe dans une salle où il peut se reposer. Spock manque de peu de le voir dans la salle de déjeuner.

Edith KeelerModifier

Avec plus de travail, Spock conclut que McCoy a changé l'histoire en sauvant la vie d'Edith Keeler. Keeler a continué d'organiser un mouvement de paix qui a retardé l'entrée des Etats-Unis dans la deuxième guerre mondiale – et qui a permis à l'Allemagne de trminer ses expériences sur l'eau lourde et les fusées. Avec les bombes atomiques, et les fusées pour les transporter, les Nazis ont conquis le monde.

Kirk admet qu'il est amoureux d'Edith Keeler. Spock l'informe que "Edith Keeler doit mourir."

Les effets de la drogue s'estompent lentement. Edith lui explique que son "petit ami" l'emmène voir un film de Clark Gable. McCoy, ne sachant pas qui est Clark Gable, étonne Edith par son manque de connaissance.

Plus tard, quand Kirk dit ne pas connaître non plus Clark Gable, Edith répond que c'est la même chose pour le Dr McCoy. Kirk, Spock et McCoy se retrouvent alors avec joie et soulagement. Edith, distraite par l'agitation, commence à traverser la rue pour les rejoindre. Un grand camion arrive dans sa direction. Regards de Kirk, de Spock, et de McCoy pour voir l'événement qui est sur le point d'avoir lieu. Spock retient Kirk, qui retient McCoy et l'empêche de se précipiter pour sauver la vie d'Edith.

Après avoir corrigé l'histoire, les trois hommes reviennent par le portail dans leur propre temps. Le gardien offre plus d'occasions de visiter le passé, mais Kirk déclare "Sortons de cet enfer."

Après leur départ, le hurlement du vent devient une fois de plus le seul bruit audible, pendant que le Gardien attend le moment suivant où on lui posera une question...

ProductionModifier

  • Première ébauche : 13 juin 1966
  • Projet définitif révisé par Harlan Ellison : 12 août 1966
  • Projet définitif : 1 février 1967
  • Tournage : début Février 1967
  • Première diffusion : 6 avril 1967
  • Par vote populaire, c'est le meilleur épisode simple de la série originale, il a gagné le Hugo en 1968 pour la meilleure dramatique (les quatre autres nommés étaient tous des épisodes de "Star Trek"). C'était 25 ans avant une autre émission télévisée récompensée, TNG : The Inner Light. "TV Guide" l'a également rangé #68 des 100 moments les plus mémorables dans l'histoire de la TV en juillet 1995, et l'a également classé dans les 100 plus grands épisodes de TV de tous les temps.
  • En 1991, deux mois avant sa mort, Gene Roddenberry a dit que c'était un de ses dix épisodes préférés.

Acteurs et PersonnagesModifier

  • Non créditée, une yeoman ressemble dans cet épisode à Maurishka Taliaferro, qui apparaît dans l'épisode suivant, "Operation -- Annihilate!", en tant que Yeoman Zahra Jamal. Puisqu'elle n'est pas dans les plans suivants, nous pouvons supposer que son apparition a été filmée plus tard,en post-production.
  • James Doohan peut être vu se frottant la nuque après que McCoy saute dans le portail.
Scotty a été montré dans d'autres épisodes se frottant la nuque comme réaction à l'énervement, à l'appréhension, au souci, à l'aggravation, ou à la consternation.

HistoireModifier

  • Le nom d'Edith Keeler est chargé de signification. Dans "Star Trek Compendium", Allen Asherman propose qu'il vient de la "quille" [kell] d'un bateau, l'élément qui donne l'équilibre, comme Keeler elle-même garde le continuum du temps.
  • Bien documenté par des fans est le fait que Clark Gable était nullement un acteur connu en 1930. (le projet de script définitif de ce manuscrit fait référence à "Richard Dix")
  • Aucune date stellaire n'est donné pour l'épisode. Bjo Trimble a donné 3134 basée sur le script original de Harlan Ellison, qui indique les dates 3134.6-8.
  • Dans le premier traitement d'Ellison pour cet épisode, le nom d'Edith était Koestler. La ville dans laquelle ils voyagent dans le temps, était Chicago.
  • Le titre de cet épisode se rapporte à la ville morte sur la planète du temps et à New York elle-même, où la chronologie sera reconstituée ou perturbée. Dans le manuscrit original d'Ellison, Kirk, en voyant d'abord la ville briller comme un bijou sur un haut sommet de montagne, dit qu'elle ressemble "à une ville sur le bord de l'éternité".
  • Seulement deux lignes du script original d'Ellison survivent dans l'épisode final, toutes les deux dites par le Gardien : "avant que votre soleil ne flamboie dans l'espace, avant que votre race ne soit née", et "le temps a repris sa forme."
  • Edith Keeler dit à Kirk "laissez moi aider". La réponse de Kirk est, "dans cent ans ou à peu près, un romancier célèbre écrira un classique en utilisant ce thème. Il recommandera ces trois mots, 'je t'aime '". Kirk lui dit que que le romancier viendra d'une planète dans la ceinture d'Orion. De fait, Zeta Orionis (ou Alnitak) est un système planètaire trinaire.
  • Sept personnes sont ramenées à bord à la fin, mais le téléporteur a seulement six places. Dans "Day of the Dove" un groupe beaucoup plus grand est dématérialisé en même temps, mais certains sont retenus en transit.
  • Dans l'adaptation de James Blish de cet épisode, pendant les prophéties d'Edith, Spock se penche vers Kirk et dit, "Bonner le stochastique," Kirk répond, "il n'est pas né avant une centaine d'années". Bonner le stochastique était un personnage qui est apparu dans plusieurs des romans de Blish, et a été inséré dans l'adaptation de cet épisode par Blish lui-même. Stochastique se rapporte à n'importe quel processus (pensée y compris) d'aspect aléatoire ou conjecturel. Les fans auteurs de fiction tels que Claire Gabriel Bonner désignent parfois Bonner comme le romancier d'Orion. Le manuscrit du script final, daté du 27 janvier 1967, indique que le nom du romancier est Patrick Koluuunahmeheheh Tajnaahme.
  • Une suite à cette histoire a été présentée dans les bandes dessinées #56 "No Time Like the Past".
  • Le portail est revisité dans l'épisode TAS: "Yesteryear" et dans de nombreux livres de la série.
  • Dans son adaptation de l'histoire de "Star Trek 2", James Blish expliquait aux lecteurs qu'il a essayé de préserver les meilleurs éléments du manuscrit original et de la version finale d'Ellison. Dans l'original, parce que Kirk n'agit pas pour empêcher la mort d'Edith, Spock lui dit plus tard qu' "aucune autre femme n'a jamais offert l'univers par amour". L'adaptation de Blish préserve la version finale de Kirk permettant à Edith de mourir, avec le résultat que Spock lui dit,"aucune autre femme n'a jamais "presque" offert l'univers par amour" – une observation bien moins poétique.
  • En entretien, Ellison a exprimé l'ennui du demi souvenir de Joan Collins dans le rôle. Tandis qu'il avait l'intention de faire d'Edith une sorte de version séculaire d'Aimee Semple McPherson, Collins persiste en parlant de son rôle, dans cet épisode, comme de la "petite amie de Hitler", une référence dû au fait que si Edith avait vécu, cela aurait bénéficié à l'Allemagne de Hitler.
  • Bantam Books a édité une série de novelisations appelées des "photo-romans," qui ont pris des images des épisodes réels avec des bulles de texte. Le premier était une adaptation de cet épisode.
  • Harlan Ellison a été consterné par les changements fait à son histoire par Gene Roddenberry et C.C de changements. (qui inclus, entre autres, un membre d'équipage drogue-intoxiqué de l'Enterprise) – tellement, qu'il a souhaité que son nom soit remplacé par "écrit par Cordwainer Bird," une demande que Roddenberry a refusé. Bien qu'Ellison ait eu le droit au final d'utiliser son pseudonyme, il déclara que Roddenberry lui a fait des menaces voilées que "jamais il ne retravaillera dans cette ville."
  • C'est la première mention de l'Allemagne Nazie tenant le premier rôle dans "Star Trek". Une race qui a adopté un régime de style néo-nazi apparaît également dans "Patterns of Force". Le thème est repris ensuite dans VOY: "The Killing Game, Part I" et VOY: "The Killing Game, Part II" où les Hirogènes emploient le holodeck pour recréer l'Allemagne Nazie, et puis dans ENT: "Zero Hour", et "Storm Front, Part I" et "Storm Front, Part II", quand les agents de la guerre froide temporelle envoient le capitaine Archer et l'Enterprise NX-01 de nouveau dans la deuxième guerre mondiale.
  • Un épisode parodique de South Park, dans lequel un des enfants, dans un bus scolaire, portant un uniforme rouge de commandant a été tué, a le même titre que cet épisode.

Décors et AccessoiresModifier

  • Le décors utilisé pour New York City dans cet épisode (appelé les "Forty Acres") est le même ensemble utilisé pour The Andy Griffith Show. Si vous regardez bien tandis que Kirk marche avec Edith Keeler, vous pouvez les voir passer devant le tribunal et le coiffeur Floyd.
  • La ruelle dans laquelle Kirk vole les vêtements est la même ruelle vue dans "Miri", dans laquelle Spock et les gardes reçoivent des débris lancés sur eux par les enfants.
  • Les images vues à travers le portail de temps, pour la plupart, sont de vieux films de la Paramount.
  • En raison du copyright, l'enregistrement original de "Goodnight, Sweetheart, Goodnight" a été remplacé pendant les années 80 par une autre version pour les sorties VHS et Laserdisc. Par la suite il a été corrigé pour le DVD. Une nouvelle musique a été également composée pour cet épisode, incorporant la chanson, mais le compositeur de cette musique n'est pas crédité. Dans la scène quand le rongeur vole le lait, la musique des "Mudd's Women" est entendue. Une note discordante de piano est ajoutée à la musique pour la rendre bien plus sinistre.
  • Quand Kirk regarde vers les étoiles à la fin de l'act un, un fondu permet de passer de la planète à l'espace, semblable à la fin de chaque épisode de The Twilight Zone. Pour des raisons inconnues, juste avant que la scène ne disparaîsse en fondu, les étoiles sautent et changent.
  • Quelques excellents trucages permettent à nos héros de sauter hors des murs de brique dans cet épisode.
  • Les images utilisées pour les réactions de Kirk et de Spock, à l'overdose de McCoy, viennent de "Dagger of the Mind".
  • Pendant la scène de dialogue où Kirk et Spock se sont assis avec leur potage, le réalisateur a répété (et a ralenti) plusieurs images de plans rapprochés de Spock et de Kirk, et les a utilisées pour leur réaction pendant les prédictions d'Edith.
  • Les images du tricorder montrant la 'vidéo' sont employées plusieurs autres fois dans toute la série.

Bandes-annoncesModifier

TOS 1x28 'The City on The Edge of Forever' Trailer01:03

TOS 1x28 'The City on The Edge of Forever' Trailer


Version remasteriséeModifier

  • "The City on the Edge of Forever" était le cinquième épisode de la version remixée à être diffusé le week-end de 7 octobre 2006 et la plupart des nouveaux effets concernent le vortex de la planète du temps. En outre, on a rectifiés les crédits à l'issue de l'épisode.

MarchandisageModifier

Épisode à retrouver sur

Éditions francophones

1ères diffusions francophonesModifier

Personnel de production francophoneModifier

Anecdotes et autres informationsModifier

  • Cet épisode donne à voir l'application de la prise vulcaine de devant et par ruse. Kirk et Spock font croire au constable qui les interroge que son uniforme est poussiéreux, notamment à la base du cou, et le geste époussetant de Spock se transforme subrepticement en la fameuse pincette neurale.

RécompensesModifier

  • Hugo Awards 1968 : "Best Dramatic Presentation"

CitationsModifier

le Gardien : "Une question... Avant que votre soleil ne flamboie dans l'espace, et avant que votre race ne soit née, j'ai attendu... une question."


Kirk : "Qu'est-ce que vous-êtes ?"
le Gardien : "Je suis le Gardien de l'Eternité."
Kirk : "Etes-vous machine, ou être vivant ?"
le Gardien : "Je suis les deux ; et ni l'un ni l'autre. Je suis mon propre commencement, ma propre fin."
Spock : "Pourquoi répondez-vous par des énigmes ?"
le Gardien : "Ma réponse est comme ce que votre niveau de compréhension rend possible."
Spock : "Un portail de temps. Un passage sur d'autres temps et dimensions, si je suis correct."
le Gardien : "... Aussi correct que possible, pour vous. Votre connaissance de la science est primitive."
Spock : "Vraiment ?"
Kirk : "Ennuyé, Spock ?"


le Gardien : (après le franchissement par McCoy) "Votre vaisseau, votre commencement. Tout ce que vous avez su... est fini."


Kirk : "Et bien, si nous ne pouvons pas vraiment vous déguiser, nous allons trouver une approximation..."
Spock : "Cela devrait s'avérer intéressant."


Spock : (à propos des vêtements) "Les voler, capitaine ?"
Kirk : "Nous allons voler les riches et redonner aux pauvres... plus tard."


Kirk : (expliquant l'aspect de Spock à un officier de police) "Mon ami est évidemment chinois. Je vois que vous avez noté les oreilles. Il est en réalité facile à expliquer..."
Spock : "Peut-être l'accident malheureux que j'ai eu enfant..."
Kirk : "L'accident malheureux qu'il a eu enfant. Il a passé sa tête dans une... récolteuse mécanique de riz. Mais, il y avait un missionnaire américain qui était proche, qui était en réalité un habile chirurgien plasticien dans la vie civile..."
Le policier : "OK. Poser ces fringues et collez vos mains sur le mur. Allez !"
Kirk : "Comme votre femme vous néglige, pour vous laisser sortir comme ça."
Spock : "C'est tout à fait désordonné. Laissez-moi vous aider..." (pincette Vulcan)


Kirk : "Vous ne pourriez pas fabriquer une espèce d'ordinateur ici ?"
Spock : "Passer du zinc à la culture de l'aspirateur à traîneau ?"
Kirk : "Oui, et bien, cela pourrait poser un problème extrêmement complexe de logique, M. Spock... Excusez moi. Parfois j'attends trop de vous..."


Edith Keeler : "Un jour bientôt, l'homme va pouvoir domestiquer des énergies incroyables, peut-être même l'atome, ces énergies qui pourraient finalement nous propulser vers d'autres mondes dans... une sorte de vaisseau spatial. Et les hommes, qui naviguerons dans l'espace, pourront trouver des moyens d'alimenter les millions affamés du monde et de traiter leurs maladies. Ils pourront trouver une manière de donner à chaque homme l'espoir et un futur commun. Tels sont les jours qui valent d'être vivant. Nos déserts fleuriront..."


Spock : "Vous voulez que je travaille avec un équipement qui n'est pas loin des haches de pierre et des bonnets à poils."


Edith Keeler : "Mon dieu qu'est-ce que c'est ?"
Spock : "J'essaye de construire un circuit de mémoire mnémonique, en utilisant haches de pierre... et bonnets à poils..."


McCoy : (sous l'influence du cordrazine à un homme sans foyer) "Vous ! Quelle planète est-ce ?... Non ! Ne courez pas ! Je ne veux pas vous tuer ! C'est eux qui tue ! Ne courez pas, je ne veux pas vous tuer ! !"


McCoy : (oscultant le SDF) "Bipède. Petit. Bon développement crânien. Pas de doute un ancêtre humain. Comment êtes-vous capable de faire un faux de tout cela ? Très bien ! C'est un musée moderne parfait. Tout en ciment. Très, très bien. Oh, j'aimerais tant voir un hôpital. Ils utilisent probablement aiguilles et sutures..."


McCoy : (après être guéri des effets de la drogue) "Je suis inconscient ou dément..."


Edith Keeler : "Je ne veux pas dire que je ne vous crois pas, mais c'est difficilement un uniforme de la marine."
McCoy : "C'est tout à fait exact, ma chère. Parce que je ne vous crois pas, non plus."


McCoy : (après que Kirk empêche McCoy d'intervenir dans la mort de Keeler) "Vous m'avez délibérément arrêté, Jim ! Je pouvais la sauver ! Savez-vous ce que vous avez fait au juste ?"
Spock : "Il sait, docteur... il saît."


le Gardien : (après que le retour de Kirk, Spock et McCoy) "Le temps a repris sa forme ; tout est comme il était avant. Beaucoup de voyages sont possibles. Laissez-moi être votre passage."


Kirk : (après la restauration réussie de la chronologie) "Sortons de cet enfer."

IncohérencesModifier

  • Divergences par rapport à la réalité :
Un article de journal datant de 1930 indique que Jean Labeau a été nommé, cette année-là, Ministre des Affaires Etrangères de la France alors qu'il s'agissait à l'époque d'Aristide Briand.
Edith Keeler propose à James T. Kirk d'aller voir un film avec Clark Gable. Cependant, cet acteur n'a, à cette époque, que des seconds rôles. Le script final prévoyait une référence à Richard Dix, mais il fut probablement décidé de le changer au dernier moment pour un acteur plus connu.
  • McCoy se téléporte sans même vérifier les coordonnées du téléporteur.
  • Une grande partie du dialogue dans la scène où Kirk et Spock rencontrent l'officier de police est enregistré aiilleurs, donnant à la scène un sens maladroit.
  • Le Gardien est son propre commencement, sa propre fin. Mais quand Kirk demande à ce que change la vitesse du temps qui passe dans le portail, le Gardien dit qu'il "a été fait" pour offrir le passé de cette façon et qu'il ne peut pas le changer. Il semble qu'il y a une contradiction logique : une machine/entity capable de son propre commencement, pourtant incapable de se changer.
La capacité de se créer n'implique pas la capacité de se changer. En effet, le gardien doit être "inchangeable" pour éviter le paradoxe d'une chronologie changée affectant la source de son propre changement.
  • Une seconde fois, apparemment la même contradiction peut également être notée dans les mêmes paires de phrases, où le Gardien dit avoir été "... fait pour offrir le passé de cette manière", et est incapable de le changer, ce qui indique implicitement une source créatrice extérieure et/ou plus ancienne.
  • Il y a une erreur souvent donnée dans la continuité de l'acte I. Comme l'Enterprise passe par les 'ondulation du temps', Kirk fait un pas pour rejoindre Spock. Quand la barre est court-circuitée, dans le plan suivant Kirk tient le dossier de son fauteuil de commandement, appelant McCoy pour une urgence médicale.
  • Il y a deux anachronismes évidents un dans l'appartement de Kirk et de Spock, l'autre montre des personnes dans des vêtements d'été, alors que le reste de l'épisode se passe en hiver.
  • Dans la scène où Kirk et Spock rencontrent d'abord le gardien, il y a un morceau du dialogue qui semble hors propos. Quand Spock partage ses observations avec le Gardien, Kirk dit "c'est drôle". C'est évidemment dû au montage.

Thèmes et valeursModifier

  • Les paradoxes temporels.
  • Le pacifisme et la guerre.
  • L'Allemagne nazie.
  • Le sacrifice de soi.

Acteurs / PersonnagesModifier

Pour le nom des comédiens de doublage, voir article des acteurs.

Personnages principauxModifier

Autres personnagesModifier

RéférencesModifier

Images du flux temporel

Liens externesModifier

Episode précédent produit:
"Errand of Mercy"
Episodes de TOS
Saison 1
Episode suivant produit:
"Operation -- Annihilate!"
Episode précédent diffusé:
"The Alternative Factor"
Episode suivant diffusé:
"Operation -- Annihilate!"

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard